Salles de Consommation : la Bonne Gestion en majuscules, le courage politique en minuscule

14 april 2015 feditobxl 0

Édito avril 2015 – Parlons bonne gestion : ces dernières années, la « Bonne Gestion » ou la « Goed Bestuur » est devenue le Grâle des différents gouvernements fédéraux. Nul ne peut critiquer le principe ; l’application, par contre, peut poser questions. Parlons de ce que nous connaissons : parlons drogues et santé publique. Dans notre secteur, la Bonne Gestion appelle notamment à la mise en place de stratégies « evidence-based », pertinentes et efficientes, pour la santé de groupes spécifiques et de la société toute entière.

Aujourd’hui, les Salles de Consommation à Moindres Risques (SCMR) constituent l’exemple.

Bruxelles : 3ème rencontre sur les salles de consommation à moindre risque : Regards croisés en Région de Bruxelles-Capitale – 28/04/2015

17 maart 2015 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Journée SCMR 28/04/2015Journée d’étude le 28 avril 2015 | Les salles de consommation à moindre risque (SCMR) constituent un des moyens efficaces de prise en charge de l’usage de drogues par injection, elles contribuent à la cohésion sociale et sécurisent l’espace public. Une évaluation de ce type de dispositifs menée par l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies abonde en ce sens, elle conforte également le constat, émis par les acteurs de la Plateforme des Coordinations Locales Drogues, selon lequel la réalité des « drogues de rue dans nos villes » n’échappe pas au besoin de se doter de tels outils d’intervention. A […]

3e Bijeenkomst voor risicobeperkende verbruikersruimtes

21 januari 2015 feditobxl 0

Risicobeperkende verbruikersruimtes zijn een van de effectieve middelen in de benadering van drugsgebruik door injectie, ze dragen bij aan de sociale cohesie en het veiliger maken van openbare ruimtes. Een evaluatie door het Europees Waarnemingscentrum voor Drugs en Drugsverslavingen bevestigt dit. Het bevestigt eveneens de vaststelling, gemaakt door de actoren van het Platform Lokale Drugscoördinatie, dat de realiteit van ’straatdrugs in onze steden’ niet ontsnapt aan de nood om zulke instrumenten voor interventie te ontwikkelen. In Brussel is het moment gekomen om hun implementatie voor te stellen volgens een contextualisering van open scènes van gebruik, van de kosten-batenverhouding, van een analyse van de benodigdheden en van het verzet tegen het project. Er staat veel op het spel.

Séminaire – Tadam et salle de consommation : les ambitions de la Ville de Liège 5/02/2014

13 januari 2014 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

La Ville de Liège souhaite l’ouverture d’une salle de consommation à moindre risque et le prolongement du projet TADAM sur son territoire. Willy DEMEYER, Sénateur-Bourgmestre de Liège, a déposé en décembre dernier deux projets de lois visant la légalisation de ces dispositifs de santé publique dont l’évaluation montre un bilan positif en termes de santé, d’inclusion sociale et de sécurité. Le Gouvernement va-t-il suivre les recommandations de l’OMS visant à faciliter l’accès aux soins dédiés aux personnes toxicomanes, celles du plan fédéral de lutte contre le sida, au moment du vote sur les propositions de lois? Nous vous proposons d’en débattre et d’envisager les perspectives locales d’innovation dans l’accompagnement des personnes dépendantes aux drogues illicites à Liège le mercredi 5 février […]

Revue de presse : Salles de consommation, sujet à risque (électoral) ?

16 oktober 2013 feditobxl 0

À l’annonce de la journée d’étude « Bientôt des salles de consommation à moindre risque en Belgique » organisée le 24 octobre prochain par la Liaison antiprohibitionniste, Alter Échos s’est jeté sur son téléphone pour prendre le pouls de l’état d’avancement de la réflexion ici et là. Force est de constater que le sujet est sensible. Et que la communication des autorités publiques sur le sujet est sous contrôle… Lire l’article sur le site d’Alter Échos

Pierre Chappard et Jean-Pierre Couteron publient un livre sur les salles de consommation à moindre risque : “Salle de shoot”

14 april 2013 AJ 0

Pierre Chappard (ASUD) et Jean-Pierre Couteron (Fédération Addiction) publient un livre sur les salles de consommation à moindre risque intitulé “Salle de shoot, les salles d’injection supervisée à l’heure du débat français” aux Éditions La Découverte.

livre - salle de shoot - chappard couteron 2015 - coverLe débat sur les salles d’injection exacerbe les tensions entre tenants de la « guerre à la drogue » et partisans de la « réduction des risques » (politique qui permet aux usagers de drogues de préserver leur santé même s’ils n’arrêtent pas les drogues). Il révèle la fracture entre des responsables politiques nationaux tentés par la démagogie, et des élus locaux, pragmatiques. Refusant les expériences en Espagne, Suisse, Allemagne ou Canada, et balayant les études scientifiques, le précédent gouvernement avait dit « non […]

Appel à soutenir l’ouverture de salles de consommation à moindre risques (SCMR) en Belgique

28 maart 2013 feditobxl 0

À l’initiative des acteurs spécialisés bruxellois de la « Concertation Bas Seuil » — la MASS bxl, le Projet LAMA et Transit —, un appel est lancé afin de constituer une coupole ayant pour objectif de mettre en place des salles de consommation à moindre risques (SCMR) en Belgique.

Ce projet est soutenu par le secteur: la FEDITO wallonne, la FEDITO bruxelloise et Coordination Locale Drogues Bruxelles (CLDB).

Cette coupole a pour vocation de rassembler des acteurs de champs multiples, issus de la société civile, du monde associatif, politique, judiciaire, académique économique et social s’engageant à soutenir la mise en place des salles de consommation à moindre risques  à l’intersection de la RdR, du soin et de la cohésion sociale.

Vers le site web de l’appel

Dossier : salles de consommation à moindre risques

23 januari 2013 feditobxl 0

Dans la continuité de la séance d’information sur le projet Riboutique et sur les salles de consommation à moindre risques de ce 24 janvier 2013, et pour alimenter la réflexion, nous vous invitons à consulter le dossier de synthèse sur le sujet :

Vous pouvez également découvrir un certain nombre de liens et de références sur le dossier thématique sur le site reductiondesrisques.be

Riboutique : vers la mise en place d’une salle de consommation à moindre risques à Bruxelles?

20 december 2012 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Le projet Riboutique est issu d’une collaboration entre les services Transit, MASS et Projet Lama, les principaux acteurs bas seuils de la Région bruxelloise rassemblés au sein de la “Concertation Bas-Seuil”. A la demande de la commune de Molenbeek, les travailleurs du projet se sont penchés en 2012 sur la situation prévalant du côté de Ribaucourt-Yser. Les conclusions de ce projet tendent vers la mise en place d’une salle de consommation à moindre risques pour les usagers. Une séance d’information sur ce sujet à destination des travailleurs du secteur sera organisée le 24 janvier 2013 à la salle de réunion du FARES (10h-13h).

Salles de consommations à moindre risques. La France franchit le pas, à quand la Belgique?

21 november 2012 feditobxl 0

La France inaugurera en 2013 ses premières salles de consommations à moindre risques (SCMR) pour usagers de drogues. Une décision qui semble logique d’un triple point de vue de santé publique, de promotion de la santé des usagers, et de sécurité urbaine. Pourtant, les débats ont été passionnés et les oppositions féroces. On est en droit de se demander pourquoi, en dépit de leur efficacité avérée, la mise en place de nouveaux dispositifs d’aide et de Réduction des Risques pour usagers rencontre tant d’opposition auprès d’une partie des décideurs et de l’opinion publique. Et surtout comment y remédier pour pouvoir rencontrer et aider nos publics avec les moyens adaptés.

Tadam à Bruxelles !?

29 mei 2012 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

TADAM, le projet de Traitement assisté par diacétylmorphine à Bruxelles ?… Oui !… Enfin, en quelque sorte ! Comme son nom l’indique, le projet pilote TADAM a pour caractéristique de fournir de l’héroïne médicale aux usagers de ce produit psychoactif, sous un contrôle et selon un protocole très stricts. Les objectifs principaux du projet sont le bien-être et l’amélioration de la santé de certains usagers d’héroïne particulièrement vulnérables et dépendants. La Belgique, avec la mise en place de ce projet (pilote…) de distribution d’héroïne depuis 2011, a eu le minimum de courage pour rejoindre les différents pays ayant ouvert la voie pour ces dispositifs (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Royaume-Uni,…)