Carte-blanche | «Des mesures sociales, maintenant et pour demain!»

4 juni 2020 AJ 0

Avec les principales fédérations de services d’aide et de soins ambulatoires, la FEDITO BXL asbl réclame, dans une carte-blanche publiée dans Le Soir, le maintien des mesures de soutien social prises dans l’urgence de la crise du Covid-19 et demandent qu’une véritable réponse systémique soit apportée sous la forme d’un contrat social renforcé sur le long terme.

Carte blanche de Modus Vivendi : La crise sanitaire actuelle exacerbe les inégalités économiques et sociales de la société.

25 mei 2020 AJ 0

Alors que l’on commence à envisager un assouplissement des règles dans le confinement, il est des populations pour qui cela ne va pas soulager l’insécurité qui repose sur leurs épaules. Les personnes précaires, vivant à la rue, usagères de drogues sont une constante dans l’oubli des politiques qui ont été mises en place ces dernières semaines.

Carte blanche : Le dilemme d’une tension permanente entre laissés pour compte et volonté de bien faire (Transit asbl)

19 maart 2020 AJ 0

Carte blanche de Transit asbl et son équipe | Bruxelles, 18 mars 2020. Le dilemme entre protection des autres et protection de soi est permanent chez les travailleuses et les travailleurs du social. Depuis le début de la crise du coronavirus, il est source de tensions. La stratégie de confinement du gouvernement et le restez-chez-vous sont particulièrement inadaptés aux situations de vie précaire. Les publics des professionnels.elles du social n’ont pas de chez-eux. Ce sont des citoyens de la rue, sans domicile fixe, ils sont particulièrement vulnérables, plus encore face au coronavirus. Alors que faire, comment s’organiser ?

Il était une fois la prison de Saint-Gilles…

19 september 2019 AJ 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Carte blanche | Depuis mi-juin 2019, à la suite d’un accord passé entre la direction des prisons de Bruxelles et les syndicats des agents pénitentiaires, les services externes ont très peu accès aux détenus de la prison de Saint-Gilles. Depuis ce moment, les professionnels de la santé et du social se voient refuser l’entrée pour cause de manque de personnel. Pourtant, le travail de ces acteurs est indispensable à la réinsertion des détenus.

Faut-il interdire l’alpinisme ?

13 mei 2019 AJ 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Carte blanche | Généralement, quand une activité, même apparemment inutile, entraîne un risque, plutôt que de l’interdire, on l’encadre de règles et de bonnes pratiques visant à gérer ce risque. Pourtant, quand il s’agit de consommation de (certaines) drogues, la réponse est toute différente: l’interdiction pure et simple, voire la criminalisation.

Surpopulation carcérale et nouvelles prisons : l’Etat belge va-t-il droit dans le mur!

24 januari 2019 AJ 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Reconnu responsable de la surpopulation carcérale, l’État belge a été de nouveau condamné par un tribunal. Construire plus de prisons ne résoudra pas l’inflation carcérale. Le véritable problème est le recours trop important à la prison.

Une carte blanche d’avocats, de juges, d’académiques, d’experts du monde carcéral et associatif dont la FEDITO BXL publiée dans La Libre du 23 janvier 2019.

Le stigmate de Thomas et la criminalisation des drogues

21 december 2018 AJ 0

Les personnes « toxicomanes » sont dans notre société particulièrement stigmatisées, bien davantage par exemple que les personnes dépendantes à l’alcool, à des tranquillisants ou antidépresseurs, … Cet article soutient que cette stigmatisation est, avant tout, le fruit de la criminalisation de l’usage des drogues, sur la base d’une illégalité construite il y a près d’un siècle pour des raisons en grande partie politiques et géo stratégiques. Une illégalité qui, en plus de produire de la stigmatisation et de l’exclusion, empêche la Belgique de se doter d’outils qui ont fait leurs preuves à l’étranger en termes de santé publique…

Révolution thérapeutique dans le domaine de l’hépatite C : un immense vent d’espoir, mais une urgence pour la Belgique à élargir l’accès au dépistage et au traitement.

26 november 2018 AJ 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Dans le cadre de la « Testing Week », initiative visant à promouvoir le dépistage précoce du VIH et des hépatites, l’ASBL Réseau Hépatite C dénonce les difficultés que rencontrent une partie importante de ses patients à être dépistée et à accéder aux traitements.

Les overdoses sont (toujours) en hausse. Une crise sanitaire guette. La Belgique reste passive

4 juni 2018 AJ 0

CARTE-BLANCHE | L’observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) s’apprête à annoncer une nouvelle hausse des overdoses mortelles liée à l’usage d’opioïdes. Cette hausse est désormais continue depuis 2013. Les craintes d’une crise d’overdoses en Europe, sont désormais fondées. Mais les réponses, notamment en Belgique, sont encore trop parcellaires.

Carte blanche : Il faut sauver les Maisons médicales!

26 oktober 2017 AJ 0

Nous sommes plus qu’inquiets d’apprendre que dans le cadre d’un audit à charge sur le fonctionnement au forfait, la ministre de la Santé impose un moratoire qui perdure et asphyxie les Maisons médicales… et tue une dynamique d’accès à la santé qui fait quotidiennement largement ses preuves. Nous nous demandons à quel moment les familles qui vivent dans la pauvreté, les familles qui se précarisent, les organisations qui les représentent, ont été consultées par les spécialistes en charge de cet audit. A quel moment des personnes, des familles ont pu être entendues sur l’importance d’une prise en charge globale de leur santé par une équipe, et sur l’impérieuse condition de lever les freins financiers pour des personnes et familles confinées à la survie ?

Lettre ouverte en réaction à l’infolettre “Solution prescripteurs sporadiques (…)”

29 juni 2017 AJ 0

Il est erroné et choquant de réduire la problématique au fait qu’un DME (dossier médical électronique) serait “un outil démesuré” pour des “prescripteurs sporadiques” qui n’auraient “que rarement des contacts avec des patients”. (…) En aucune façon, par exemple, la dizaine de médecins pratiquant dans l’ambulatoire toxicomanie bas seuil bruxellois, et émettant à ce titre probablement plus de la moitié des prescriptions de stupéfiants dans des structures produisant plus de vingt milles contacts annuels, ne peuvent être qualifiés de “prescripteurs sporadiques” qui n’aurait “que rarement des contacts avec des patients”.