E-learning : mieux détecter les consommations nocives d’alcool

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Le SPF Santé publique lance sur sa plateforme l’e-learning « Alcool, parlons-en » permettant d’aider les médecins généralistes à mieux détecter les consommations nocives d’alcool et à prendre en charge plus rapidement les patients qui en souffrent. Cet e-learning dure 1h30 et est accrédité par l’INAMI à raison d’un point et demi pour les médecins.
Cet e-learning comporte plusieurs thématiques dont les effets à court et à long termes de la consommation nocive d’alcool, la détection (précoce), la déstigmatisation, l’accompagnement (y compris médicamenteux), le travail en réseau et bien d’autres encore !

La consommation d’alcool, souvent banalisée, n’est pas sans risque pour la santé et ce même si elle est modérée. L’usage nocif de l’alcool est un facteur étiologique dans plus de 200 maladies et traumatismes. Il s’agit du troisième facteur de risque de mortalité et d’invalidité au monde. Les recherches montrent que seulement 8 % des personnes ayant un problème d’alcool vont chercher de l’aide.

Le Conseil supérieur de la Santé recommande de limiter sa consommation d’alcool à maximum 10 unités standards par semaine, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, et de ne pas boire chaque jour de la semaine. Pourtant, 14% de la population belge dépassent ces recommandations.

En savoir plus

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email