Rapport européen sur les drogues 2021 : tendances et évolutions

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans en Engels.

Aujourd’hui, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) publie son Rapport européen sur les drogues 2021 : tendances et évolutions, dernière évaluation annuelle de la situation en matière de drogues en Europe. A partir des données de 29 pays (UE 27, Turquie et Norvège), ce rapport offre de nouvelles perspectives sur les implications en matière de santé et de sécurité d’un phénomène complexe et évolutif des drogues et de leurs marchés résistant aux perturbations dues à la COVID-19.

Le rapport met en garde contre les risques sanitaires liés à la disponibilité et à l’usage d’un éventail plus large de substances, souvent de forte puissance et à une pureté élevée. Il décrit également la manière dont les groupes criminels organisés ont intensifié la production illégale de drogues en Europe pour échapper aux mesures de lutte contre le trafic, créant ainsi des risques pour l’environnement, la santé et la sécurité. S’appuyant sur la dernière étude d’évaluation rapide de l’EMCDDA, ce rapport explore les effets récents de la pandémie de la COVID-19 sur les marchés de drogues, la consommation et les services de prise en charge.

La commissaire européenne chargée des affaires intérieures, Ylva Johansson, déclare : « Les drogues constituent une menace persistante et toujours présente, qui affecte la vie de millions de personnes. Le Rapport européen sur les drogues 2021 fournit les données les plus récentes sur cette question vitale, qui corrompt le tissu de notre société, alimente la violence et présente un risque à la santé et à la sécurité de nos citoyens. Je suis particulièrement préoccupée par la disponibilité dans nos rues et en ligne de substances extrêmement pures et puissantes, ainsi que par les 46 nouvelles drogues détectées dans l’UE pour la seule année 2020. Grâce aux nouvelles stratégies de l’UE en matière de sécurité et de lutte contre les drogues, nos États membres disposeront d’outils solides pour faire face à cette urgence au moyen d’une approche équilibrée, s’attaquant à la fois à l’offre et à la demande, avec le soutien de l’EMCDDA. »

Alexis Goosdeel, directeur de l’EMCDDA, poursuit : « Le Rapport européen sur les drogues 2021 illustre à quel point la situation en matière de drogues a évolué au cours des 25 dernières années. Il s’agit désormais d’un problème très répandu, qui a des répercussions dans tous les grands domaines d’action. Nous faisons face à un marché de drogues dynamique, en mesure de s’adapter et résilient aux restrictions liées à la COVID-19. Nous observons également des modes de consommation de drogues de plus en plus complexes, les consommateurs étant exposés à un éventail plus large de substances naturelles et synthétiques à forte teneur. Prendre conscience que non seulement les personnes qui sont actuellement confrontées à des problèmes de drogue sont plus nombreuses, mais que ces problèmes ont des répercussions plus variées sur nos communautés, est une priorité. C’est pourquoi je pense qu’il est crucial, dans les domaines de la politique sociale, sanitaire et de la sécurité, d’élaborer une approche intégrée et fondée sur des données scientifiquement validées mise en œuvre par le biais de la nouvelle stratégie antidrogue de l’UE ».

Rapport européen sur les drogues 2021 : tendances et évolutions

Communiqué de presse et faits saillants

Statistical Bulletin 2021

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email