La « Guerre contre les drogues » : fact checking des idées reçues (Eurotox)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

logo eurotoxA l’occasion des 100 ans de la loi « drogues », Eurotox asbl, l’observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en Wallonie et à Bruxelles, propose de vérifier les affirmations les plus courantes au sujet des drogues illégales, leur trafic et leur consommation, ainsi que l’efficacité des politiques anti-drogues menées en Belgique et dans le monde.

VRAI/FAUX DE LA « GUERRE CONTRE LES DROGUES »

  1. La « guerre contre les drogues » permet de lutter efficacement contre le crime organisé et le blanchiment d’argent ?
  2. La « guerre contre les drogues » s’accompagne d’une baisse des prix et de la pureté des drogues illégales ?
  3. La « guerre contre la drogue » participe à réduire l’offre de drogues illégales (culture, production, distribution, trafic, etc.) ?
  4. La « guerre contre les drogues » participe à la surpopulation carcérale et aux problèmes socio-sanitaires corrélés à la détention ?
  5. La « guerre contre les drogues » permet de lutter efficacement contre la transmission du VIH et des hépatites B et C ?
  6. « La prohibition des drogues (cannabis, kétamine, cocaïne, ecstasy/MDMA, héroïne, LSD, speed/amphétamines, etc.) aggrave les risques liés à leur consommation » ?
  7. « Tout·es les usagers et usagères de drogues illégales sont dépendants et devraient être soignés » ?
  8. Les Convention internationales signées par les États membres des Nations Unies interdisent la légalisation ou la régulation des drogues ?
  9. La « guerre contre les drogues » entrave la recherche scientifique ?
  10. La « guerre contre les drogues » met en danger les droits humains, y compris le droit à la santé ?

Vrai ou faux?  Réponses à découvrir sur le site web d’Eurotox asbl

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email