Avec les gens qui aident les toxicomanes de Bruxelles à s’en sortir (Vice)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Les traces sont là, visibles à l’œil attentif : seringues, canettes découpées, aluminium calciné, demi citrons écrasés. Sous les ponts, dans les parcs, près des gares et dans les squats, on consomme héroïne, crack, alcool, médicaments anxiolytiques et enivrants. Face à la toxicomanie, le regard est dur, souvent ignorant : on ne veut pas savoir, ni même voir, ou prendre en compte. On avance dans sa bulle, et on détourne son regard.

[Pour Vice, Romain Vennekens est] allé au centre du Projet Lama à Anderlecht, et celui d’Artha à côté de Tour & Taxis à la rencontre de ces personnes qui vivent souvent en marge de la société et des travailleur·ses qui ont décidé de les aider. À cause des situations compliquées que ces centres gèrent, la possibilité de prendre des photos était limitée. L’anonymat et le secret médical sont importants ; pas le droit, ni l’envie, de foutre ça en l’air. 

Reportage : Avec les gens qui aident les toxicomanes de Bruxelles à s’en sortir (Vice, 13/01/2021)

 

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email