Confinement en Belgique : près de 55 000 vapoteurs auraient été repoussés dans le tabagisme (Vapolitique)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Près de 14 % des vapoteurs exclusifs belges interrogés déclarent être retombés dans le tabagisme durant le confinement lié à la Covid-19. C’est l’un des résultats de l’enquête dirigée par la Pr Karolien Adriaens, de l’Université de Louvain.

(…)

Les mesures de confinement en Belgique se sont étendues du 18 mars au 10 mai, période durant laquelle les magasins de vape avaient l’interdiction d’ouvrir tandis que l’interdiction de vente à distance a été maintenue. En revanche, les cigarettes se trouvaient facilement dans les magasins d’alimentation et les kiosques à journaux. Parmi le panel de plus de 200 personnes interrogées, les « principales raisons de changement de comportement lié au vapotage ou au tabagisme ont été l’indisponibilité d’e-liquide avec nicotine, l’indisponibilité de matériel et le stress et les inquiétudes concernant l’épisode de COVID-19 », soulignent les chercheurs Karolien Adriaens, Dinska Van Gucht, Sven Van Lommel et Frank Baeyens.

(…)

L’étude dirigée par la Dre Adriaens conclut sur un appel à la raison. « Il est essentiel de repenser les effets secondaires potentiels de la fermeture des boutiques de vapotage alors qu’il existe également une interdiction de la vente en ligne. Les fumeurs et les vapoteurs devraient avoir la possibilité d’acheter des alternatives à risque réduit, même pendant un confinement. Bloquer cette opportunité peut entraîner une augmentation de la prévalence du tabagisme ».

Lire la suite / source : Confinement en Belgique : près de 55 000 vapoteurs auraient été repoussés dans le tabagisme (Vapolitique)

Accès au preprint de l’étude  de la KUL : Vaping during the Covid-19 lockdown period in Belgium

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email