Procès du cannabis social club de Namur: “La loi belge sur les stupéfiants est incompréhensible!” (RTBF)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Dans ce procès devant la Cour d’appel de Liège, il a été très peu question des faits eux-mêmes. Les cinq prévenus reconnaissent à peu près tout ce que le Parquet leur reproche : avoir créé un asbl [un Cannabis Social Club] dont l’objet social est de produire du cannabis, et pour certains d’entre eux, avoir cultivé des plants et distribué une partie de la production aux membres de l’association. Mais ils réclament tous l’acquittement.

(…)

Mon client n’est pas un délinquant, affirme son avocat Blaise Ghesquière. Il a voulu tester la loi. Une loi sur les stupéfiants qui est devenue incompréhensible. Elle date de 1921 ; elle a été modifiée, corrigée à plusieurs reprises. C’est du bricolage, un vrai casse-tête chinois. Il y a un vrai problème de légalité. Nul n’est censé ignorer la loi, mais à condition qu’elle soit claire.

(…)

Lire l’article / source : Procès du cannabis social club de Namur: “La loi belge sur les stupéfiants est incompréhensible!” (RTBF, 10/2/2020)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email