Narcotrafic et justice : le jeu du chat et de la souris (Alter Écho #480)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Dans La Libre Belgique du 13 janvier dernier, un journaliste titrait sur le statut du port d’Anvers, possiblement considéré comme la plaque tournante de la cocaïne en Europe. L’article faisait le point sur ce titre peu enviable, chiffres à l’appui. En 2019, sur les 238 millions de tonnes de marchandises ayant transité par le port d’Anvers, quelque 61 tonnes de coke ont été saisies. Six fois plus qu’il y a six ans, mais probablement une infime partie de ce qui est passé en fraude, puisque à peine 2% des conteneurs sont inspectés. (…)

L’article conclu sur un questionnement : Ça sert à quoi tout ça? Au vu de l’ampleur du trafic de drogues et de ceux qui passent à travers les mailles du filet, ne faudrait-il pas légaliser certaines drogues? Concernant le cannabis notamment, c’est une option retenue par de plus en plus de pays… Et en Belgique?

Article à lire dans la Revue Alter Echos de Janvier 2020 (numéro 480) ou en ligne

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email