Canada : Qu’est-ce qui a changé depuis la légalisation du cannabis?

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Statistique Canada vient de publier un nouveau rapport de recherche portant sur le cannabis dans sa série Rapports sur la santé. Aux fins de cette étude, sept trimestres de données de l’Enquête nationale sur le cannabis ont été réparties en deux ensembles pour examiner les changements entre la période antérieure et la période postérieure à la légalisation du cannabis. Il est notamment question des habitudes de consommation (générale, quotidienne et presque quotidienne), de la source du produit consommé, de la conduite après la consommation, et du fait d’avoir été passager dans un véhicule conduit par une personne ayant consommé du cannabis.

Contexte : Le gouvernement canadien a légalisé la consommation de cannabis à des fins non médicales par les adultes en octobre 2018 afin de réduire les effets néfastes qui en découlent et d’empêcher que les profits aillent aux criminels.

Données et méthodes : Sept trimestres de données de l’Enquête nationale sur le cannabis (ENC) ont été combinés en deux groupes (la période précédant la légalisation et la période suivant la légalisation) afin d’examiner les changements dans la consommation de cannabis (globale, tous les jours ou tous les jours ou presque (TJP)), la source du produit, la conduite après avoir consommé et les déplacements à bord d’un véhicule conduit par une personne ayant consommé.

Résultats : En 2019, la consommation globale de cannabis a augmenté (16,8 % par rapport à 14,9 %), surtout chez les hommes, chez les adultes âgés de 25 ans et plus et à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et en Alberta. La consommation TJP (6,0 %) est  demeurée stable, tout comme la prévalence de la conduite dans les deux heures suivant la consommation (13,2 %). Les déplacements à bord d’un  véhicule conduit par une personne ayant consommé ont diminué dans l’ensemble (passant de 5,3 % à 4,2 %) et chez les femmes, les personnes âgées de 25 ans et plus et à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario et en Alberta. Les sources d’approvisionnement en cannabis déclarées par les Canadiens ont  également changé, le pourcentage de Canadiens qui ont déclaré avoir obtenu leur cannabis en tout ou en partie de sources légales ayant augmenté et le pourcentage de ceux qui ont déclaré s’être approvisionnés auprès de sources illégales ou d’amis ou de membres de la famille ayant diminué. Certaines provinces ont connu davantage de changements que d’autres.

Interprétation : Bien qu’il soit trop tôt pour observer les répercussions à long terme de la Loi sur le cannabis, les premières indications fondées sur les données recueillies au cours des mois précédant et suivant son entrée en vigueur laissent entrevoir certaines mises en garde et également certaines certitudes. Il sera essentiel d’assurer une surveillance continue, compte tenu des modifications apportées en vue de la Loi 2.0 et du commerce de détail et de la réglementation à l’échelle provinciale en constante évolution.

Lire l’analyse (24 p.)

via CQDT

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email