Drogues à Bruxelles : le nombre d’infractions a doublé en dix ans (RTBF)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

C’est le constat principal et pour le moins interpellant que tire la nouvelle administration Bruxelles Prévention et Sécurité (BPS), dans son tout premier Cahier qu’elle consacre à la consommation de drogues à Bruxelles.

Sur la même période de dix ans, le nombre d’infractions liées à la drogue est stable en Wallonie et en Flandre. Pourquoi ces tendances si différentes? Comment expliquer cette explosion de la criminalité spécifique à Bruxelles? Certainement pas par la consommation des Bruxellois, qui est stable.

80% de ces infractions sont liées à la détention ou à l’usage de drogues. C’est complètement paradoxal par rapport à la politique belge, explique le directeur de la Fédération bruxelloise francophone des institutions pour toxicomanes. La politique belge prévoit une certaine tolérance au niveau du cannabis et indique que la trajectoire judiciaire doit être l’ultime recours. Au niveau officiel, au niveau des autorités, il y a donc une volonté d’humaniser les politiques drogues. Mais au niveau des pratiques, cela ne suit pas encore pour le moment”, regrette Sébastien Alexandre qui conclut en affirmant que “l’interdit en matière de drogues ne fonctionne pas et peut même empirer des situations en amenant des personnes à avoir des parcours judiciaires plutôt que sanitaires.”

Lire l’article / source : Drogues à Bruxelles : le nombre d’infractions a doublé en dix ans (RTBF)

Interview en radio : Bruxelles Matin (à partir de 30:30) (Vivacité 14/01/2019) et dans le Journal de 9h (à partir de 3:27) (Vivacité 14/01/2019)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email