Premier bilan positif pour la Salle de Consommation à Moindre Risque pour toxicomanes (Today in Liège)

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans. Voor het gemak van de kijker, is de inhoud hieronder weergegeven in de alternatieve taal. Je kunt klikken op de link om naar de actieve taal over te schakelen.

Ouverte le 5 septembre dernier, la Salle de consommation à moindre risque de la Ville de Liège “Såf ’ ti” est située rue Florimont, 22, à côté du Commissariat “Wallonie-Liège centre”.

Là est assurée la prise en charge de drogue sous la surveillance de professionnels de la santé afin de diminuer les nuisances sur l’espace public. L’objectif de la Ville est que les toxicomanes qui consomment régulièrement sur l’espace public viennent quotidiennement dans cette structure et entrent ainsi en contact avec du personnel spécialisé. Cette accroche sociale journalière permet de les aider à améliorer leur condition physique et d’envisager des traitements de soins. Chaque toxicomane qui vient à la salle amène son produit et peut le consommer dans des locaux adaptés en fonction de son mode de consommation (local pour les injections, cabines pour les fumeurs…).

Après près de 3 mois, la ville estime le bilan positif. “Quelques 300 personnes ont été répertoriées comme usagers fortement désinsérés et consommant régulièrement sur l’espace public. Le projet liégeois a dès lors été envisagé sur cette base. A la date du 5 décembre, on peut considérer que le public cible est en voie d’être atteint puisque près de 72% de ces usagers (216) sont actuellement inscrits à la Salle. Le public est à 90% masculin, pour la majorité vivant en rue. La moyenne d’âge se situe entre 26 et 45 ans. Ces usagers consomment principalement de l’Héroïne, de la Cocaïne et du Speed Ball (mélange Cocaïne / Héroïne). Il y a à Liège un nombre important d’associations d’aide et de prise en charge. Un travail de réseau et de partenariat se construit avec ces différents opérateurs pour arriver à une prise en charge la plus complète possible de ces usagers. Le passage à la SCMR (Salle de Consommation à Moindre Risque) est également l’occasion de proposer aux usagers des consultations médicales, des petits soins ou des conseils d’éducation à la santé.”

Depuis le 5 septembre, il y a eu 2.900 passages dans la salle.

Source : Premier bilan positif pour la Salle de Consommation à Moindre Risque pour toxicomanes (Today in Liège)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email