Héroïne: salles de consommation et substitut pour les toxicomanes (rtbf.be)

Deux propositions de loi sont sur la table. La première vise à la reconnaissance légale des salles de consommation à moindre risque. La deuxième vise, quant à elle, à la reconnaissance légale de traitement assisté par diacétylmorphine, de l’héroïne pure. Une manière de réduire les risques. En effet, l’héroïne achetée à la sauvette est de mauvaise qualité et coupée avec des produits encore plus toxiques que l’opiacé. La diacétylmorphine pourrait donc être fournie aux héroïnomanes fortement dépendants.

Source : Héroïne: salles de consommation et substitut pour les toxicomanes (rtbf.be)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email