Rapport d’évaluation du Label Quality Night : quel est le point de vue des fêtards bruxellois ?

woensdag 07 mei 2014 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

logo qualitynightsFin 2013, un travail considérable de recherche auprès des fêtards bruxellois fréquentant les lieux labellisés Quality Nights a été réalisé par les asbl CBPS et Eurotox. 600 questionnaires ont été récoltés dans 10 lieux bruxellois et une soixantaine de personnes ont été rencontrées lors de 8 groupes de discussion. Les résultats final de ce travail d’évaluation est enfin disponible sous la forme du rapport d’évaluation complet (pdf de 46 pages) et ainsi que d’une synthèse (pdf, 12 pages).

"Regards croisés sur la prévention" : conférence de BRAVVO asbl -11-12-13/06

woensdag 07 mei 2014 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

logo_20 ans de prévention - bravvo 2014En 2013, la Belgique célébrait les 20 ans des politiques de prévention à l’échelle communale. En 2014, l’asbl BRAVVO, service de prévention de la Ville de Bruxelles, fête également son dixième anniversaire. C’est l’occasion pour BRAVVO d’associer ces deux anniversaires pour mettre en valeur et interroger l’expertise belge acquise en matière de prévention, à travers une conférence de trois jours qui abordera les approches de terrain comme les outils méthodologiques et évaluatifs.

La conférence « Regards croisés sur la prévention » sera organisée par BRAVVO à Bruxelles les 11, 12 et 13 juin 2014. Elle s’adresse à tous les […]

Demandes de traitement : des indicateurs aux origines.

dinsdag 06 mei 2014 feditobxl 0

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Edito mai 2014 | 74,7% : c’est, à Bruxelles et en 2011, le pourcentage de demandes de traitement émanant de la propre initiative du patient. En Wallonie, ce pourcentage descend à 60,9%. En Flandre, à 29%. On pourrait donc se féliciter que près de trois patients bruxellois sur quatre fassent une demande de traitement de sa propre initiative : rien de mieux que la motivation intrinsèque de la personne pour initier et adhérer à un accompagnement psycho-médico-social. Mais qu’y a-t-il derrière ces chiffres émanant du rapport « TDI » 2011 et confirmés par le rapport 2012?