La Norvège, 7ème pays européen à proposer un traitement supervisé à l’héroïne (TalkingDrugs)

29 août 2018 AJ 0

La Norvège offrira d’ici 2020 des prescriptions d’héroïne gratuites dans le cadre d’un programme de traitement supervisé pour tenter d’améliorer les conditions de vie des personnes dépendantes à cette drogue.

Ce traitement permet généralement aux consommateurs d’héroïne, pour qui d’autres options thérapeutiques comme la méthadone se sont révélées insuffisantes, de se faire administrer la drogue dans un environnement clinique. Le projet norvégien prévoit de fournir le médicament à un maximum de 400 personnes, bien que les quantités ne soient pas précisées par les autorités, qui discutent encore les spécificités. Des professionnels de la santé seront également présents lorsque l’héroïne sera administrée afin de pouvoir intervenir en cas d’overdose.

La prescription et l’administration d’héroïne dans un environnement sûr permettront d’éviter l’héroïne illégale, qui peut être coupée avec des substances […]

Salles de consommation à moindre risque et diacétylmorphine : une histoire de symptômes

7 octobre 2015 AJ 0

logo feditobxl fbÉdito octobre 2015 | Les salles de consommation à moindre risque et les traitements assistés à la diacétylmorphine reviennent dans le débat, en ce début d’automne : ce sont ces jours-ci que la Commission Santé Publique de la Chambre des Représentants étudie les avis écrits récoltés auprès d’experts. Au-delà d’être au centre de débats politiques, salles de consommation et diacétylmorphine sont symptomatiques de  l’état de la santé publique et des conséquences de réorganisations sectorielles.

Ecolo veut relancer le projet de délivrance contrôlée de drogue

30 septembre 2015 AJ 0

Reverra-t-on un jour chez nous la création de salles de consommation de drogue encadrée par des professionnels? Un peu à l’image de TADAM, l’expérience de délivrance contrôlée d’héroïne brutalement interrompue à Liège. Deux propositions de loi ont été déposées il y a près d’un an déjà. (…) Muriel Gerkens, la présidente Écolo de la commission santé à la Chambre [suggère] de rendre un avis positif sur ces propositions. Et pour cela, la députée Écolo se base sur de nombreuses études et enquêtes internationales.L’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, le Danemark, les Pays-Bas, le Canada, l’Australie…: tous disposent déjà de ce type de salle (…).

Source : RTBF

Voir également :

  • Vidéo : M. Gerkens à propos des salles de consommation contrôlées (RTC)
  • Légaliser les salles de « shoot » : les experts sont […]
  • Séminaire – Tadam et salle de consommation : les ambitions de la Ville de Liège 5/02/2014

    13 janvier 2014 feditobxl 0

    La Ville de Liège souhaite l’ouverture d’une salle de consommation à moindre risque et le prolongement du projet TADAM sur son territoire. Willy DEMEYER, Sénateur-Bourgmestre de Liège, a déposé en décembre dernier deux projets de lois visant la légalisation de ces dispositifs de santé publique dont l’évaluation montre un bilan positif en termes de santé, d’inclusion sociale et de sécurité. Le Gouvernement va-t-il suivre les recommandations de l’OMS visant à faciliter l’accès aux soins dédiés aux personnes toxicomanes, celles du plan fédéral de lutte contre le sida, au moment du vote sur les propositions de lois? Nous vous proposons d’en débattre et d’envisager les perspectives locales d’innovation dans l’accompagnement des personnes dépendantes aux drogues illicites à Liège le mercredi 5 février 2014 de 16h à 19h.

    Tadam à Bruxelles !?

    29 mai 2012 feditobxl 0

    TADAM, le projet de Traitement assisté par diacétylmorphine à Bruxelles ?… Oui !… Enfin, en quelque sorte ! Comme son nom l’indique, le projet pilote TADAM a pour caractéristique de fournir de l’héroïne médicale aux usagers de ce produit psychoactif, sous un contrôle et selon un protocole très stricts. Les objectifs principaux du projet sont le bien-être et l’amélioration de la santé de certains usagers d’héroïne particulièrement vulnérables et dépendants. La Belgique, avec la mise en place de ce projet (pilote…) de distribution d’héroïne depuis 2011, a eu le minimum de courage pour rejoindre les différents pays ayant ouvert la voie pour ces dispositifs (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Royaume-Uni,…)