La loi interdit toujours les «salles de shoot» (Le Soir)

16 avril 2019 AJ 0

La salle Saf ti de Liège a six mois d’existence. Elle est ouverte 7 jours sur 7, 46 heures par semaine ; compte en moyenne plus de 40 usagers par jour ; est subventionnée par la Région wallonne et portée depuis le début à bout de bras par les autorités communales.

Et pourtant, la « salle de shoot » est parfaitement illégale.

Parfaitement illégale du point de vue de la loi fédérale de 1921, qui interdit de fournir un local en vue de consommer des drogues. Willy Demeyer, le bourgmestre PS de Liège, remue ciel et terre depuis l’époque où il était parlementaire pour faire changer cette loi. Avant d’ouvrir la salle de consommation à moindre risque (SCMR) dans sa ville, il est allé rencontrer les ministres de la Santé et de la Justice. Qui lui ont répondu, en substance : « Faites votre salle. Nous ne légiférons […]

‘Het culpabiliseren van druggebruikers dient om de aandacht af te leiden van een falend drugbeleid’ (Knack)

3 avril 2019 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Néerlandais.

Criminoloog en woordvoerder van de experten- en burgerbeweging SMART on Drugs Steven Debbaut neemt ons drugbeleid kritisch onder de loep: ‘In België gaat ongeveer 65% van de middelen van ons drugbeleid naar repressie, een 30% naar hulpverlening en een schamele 5% naar preventie.’

(…)

Ook in België wordt het drugbeleid vooral gevoerd vanuit emoties en ideologie in plaats van ‘evidence based’. Ons drugbeleid heeft eerbare en doordachte doelen: een daling van het aantal afhankelijke burgers, van de individuele fysieke en psychosociale schade die druggebruik kan veroorzaken en van de negatieve gevolgen van drugs voor de samenleving (zoals overlast). Alleen is het zo dat het huidige beleid geen van die doelen waarmaakt.

Het onderscheid tussen legale en illegale drugs vertelt ons niets over het risico van die producten. Of […]

En pleine campagne électorale, Bart De Wever est épinglé pour sa politique de lutte contre le trafic de drogue à Anvers (La Libre)

3 avril 2019 AJ 0

La guerre de la cocaïne continue de faire des vagues à Anvers. Les règlements de comptes entre clans n’en finissent pas. Cinq grenades ont explosé dans le quartier nord en un mois de temps, plusieurs voitures ont été incendiées. Mardi encore, trois dockers, suspectés de collaborer avec des gangs qui introduisent de la drogue en contrebande via le port, ont été arrêtés dans le cadre de deux enquêtes judiciaires.

Mais comment sortir du cercle vicieux de la violence ? Le bourgmestre Bart De Wever (N-VA) a dépêché des policiers en renforts pour tenter de ramener le calme. Mais les moyens mis en œuvre semblent largement insuffisants voire inefficaces. C’est en tout cas le sentiment de deux hauts responsables de la police et du parquet. Qui ciblent directement le bourgmestre Bart De Wever […]

Bientôt une « salle de [consommation à moindre risque] » à Charleroi? (7sur7)

13 mars 2019 AJ 0

La majorité communale carolo soutient le projet.

La majorité communale PS/C+/Ecolo soutient la création d’une « salle de [consommation à moindre risque] » contrôlée dans le centre-ville de Charleroi, relate La Dernière Heure ce vendredi. Elle permettrait, selon ses défenseurs, de réduire les cas d’overdoses et de traiter les conséquences de la consommation problématique d’héroïne dans l’espace public.

Pourquoi l’installation de « salles de shoot » demeure problématique (La Libre)

12 février 2019 AJ 0

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, présentera ce lundi [11 février 2019] au bureau du PS, un premier bilan de la salle de consommation à moindre risque (SCMR) pour toxicomanes. Après cinq mois, l’expérience est concluante: 300 usagers de drogue sont inscrits et la « salle de shoot » n’a rencontré aucun problème majeur. Elle enregistre 40 passages par jour ­­- soit autant de consommations (injections ou inhalations) qui ne se font plus dans la rue.

On sait que Bruxelles et Charleroi, et peut-être Namur, voudraient aussi se lancer. Sur base des études disponibles, l’efficacité d’un tel dispositif pour les usagers de drogues illégales est établie : la qualité de vie et de santé des toxicomanes s’améliore et leurs comportements à risques diminuent. Là où il existe des “salles de shoot” (88, dans 9 pays d’Europe), il y a une diminution de nuisances sociales: […]

Surpopulation carcérale et nouvelles prisons : l’Etat belge va-t-il droit dans le mur!

24 janvier 2019 AJ 0

Reconnu responsable de la surpopulation carcérale, l’État belge a été de nouveau condamné par un tribunal. Construire plus de prisons ne résoudra pas l’inflation carcérale. Le véritable problème est le recours trop important à la prison.

Une carte blanche d’avocats, de juges, d’académiques, d’experts du monde carcéral et associatif dont la FEDITO BXL publiée dans La Libre du 23 janvier 2019.

Après le cannabis, les Pays-Bas veulent légaliser l’ecstasy: et si on osait le débat? (7 sur 7)

20 décembre 2018 AJ 0

De plus en plus de politiciens néerlandais souhaitent légaliser d’autres drogues que le cannabis, comme par exemple l’ecstasy. Juste de l’autre côté de la frontière, quelques spécialistes belges s’inquiètent d’assister à une augmentation des décès dûs à la drogue. Mais pas tous, loin de là. « Si le gouvernement a plus de contrôle, vous voyez qui consomme et vous vous assurez qu’il n’y a rien de toxique dans les substances vendues », argumentent discrètement beaucoup d’autres voix. Et si on osait revoir notre copie?

Lire la suite / source : Après le cannabis, les Pays-Bas veulent légaliser l’ecstasy: et si on osait le débat? (7 sur 7)

Salles de consommation à moindre risque : hommage au temps long de la militance

6 septembre 2018 AJ 0

Édito septembre 2018 | En Belgique, plus personne ne l’ignore : Liège ouvre sa salle de consommation à moindre risque, et Bruxelles promet la sienne, si du moins les résultats des élections communales vont en ce sens. Les autorités régionales wallonnes et bruxelloises avaient déjà marqué leurs soutiens explicites. Le niveau fédéral, lui, est resté butté sur sa loi – presque centenaire – de 1921, et sur un positionnement intenable et à l’opposé de l’évidence scientifique et des expériences menées notamment dans tous nos pays voisins.

On annonce pour octobre un éventuel vote sur la proposition de loi De Meyer autorisant les SCMR… Très bien, mais peu importe : l’histoire retiendra que la première d’entre-elles était hors-la-loi. Tout comme l’étaient les premiers traitements de substitution. En matière de drogues, en Belgique, la santé semble devoir avancer par des actes de désobéissance.

Liège ouvre sa première SCMR, enfin une avancée dans la limitation des risques ? (Guide Social)

5 septembre 2018 AJ 0

Elle l’avait dit : même si les autorités fédérales s’y opposaient, Liège ouvrirait sa Salle de Consommation à Moindres Risques (SCMR). C’est désormais chose faite, puisque la ville inaugurera la nouvelle structure ce mercredi. Une réelle avancée pour le secteur, qui lutte depuis tant d’années en faveur d’une révision de la loi, qui date de 1921.

Le secteur de la toxicomanie peut crier (une première) victoire ! Liège ouvrira les portes de sa Salle de Consommation à Moindres Risques ce mercredi. Après des années de débats et de polémiques, le bourgmestre Willy Demeyer a décidé de passer outre le gouvernement fédéral et d’inaugurer un nouvel espace dans la Ville, pour permettre aux toxicomanes de consommer en toute « tranquillité ». Le projet est plutôt bien accueilli, même si certains aspects devront faire preuve d’une surveillance accrue. Le secteur, quant à lui, […]

Répression des drogues: peine perdue – Alter Echos #465

5 juillet 2018 AJ 0

Alter Échos n° 465  (juillet 2018) consacre un important dossier sur la politique drogues en Belgique.

«Elle est vieille ta femme, elle est trop vieille pour toi», chantait Mano Solo s’adressant à un «junkie» dans l’attente fébrile de son dealer et de sa dose*. Elle est vieille, aussi, la loi belge qui pénalise la détention, la vente, la fabrication et l’importation de stupéfiants en Belgique. Trop vieille? Si elle a subi quelques modifications au cours du temps, la loi presque centenaire suscite la critique pour son anachronisme. Tandis que certains partis politiques prônent depuis peu la légalisation encadrée du cannabis, dans la police et le secteur judiciaire, des voix timides ou plus audacieuses s’élèvent contre le principe […]