La N-VA s’oppose à la [salle de consommation à moindre risque] à Liège, mais en ouvre une à Anvers (RTBF)

9 mai 2018 AJ 0

 Depuis de longs mois, le projet liégeois de « salle de shoot » se heurte à des oppositions flamandes. Le CD&V et surtout la N-VA refusent de modifier la loi, et de permettre de mener, avec des gens avec lesquels toutes les méthodes de sevrage ont échoué, une expérience de consommation sans risque de stupéfiants.

En février dernier, la députée Valérie Van Peel a encore réaffirmé le principe de la tolérance zéro en la matière: « pas question de changer la moindre virgule…. » Et pourtant… Son parti, la N-VA, dirige la ville d’Anvers, où, depuis le mois d’octobre, un « zorghostel » accueille une vingtaine de résidents. C’est un établissement de soins qui héberge des personnes sans domicile, des gens en assuétude profondes et, ils sont autorisés à consommer des substances illicites, pour autant que ce soit dans leur chambre.

C’est le magazine Ter Zake de […]

Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de [consommation à moindre risque] (La Libre)

7 mai 2018 AJ 0

Loin des immeubles rutilants des banques du plateau du Kirchberg et des boutiques de luxe du centre-ville, la salle de shoot de l’Abrigado, située derrière la gare de Luxembourg, offre un autre visage du Grand-Duché, le pays le plus prospère de l’Union européenne. (…)

Le directeur de l’Abrigado assure qu’une structure comme la sienne ne génère pas de nouveaux consommateurs: en matière d’usage de drogues, « la moyenne d’expérience de nos usagers lors du premier accueil dans notre salle, c’est douze ans. » (…)

« Après 13 ans, je peux vous dire que c’est peut-être la best practice pour l’Europe », affirme M. Klein. (…)

Il existe près d’une centaine de salles de shoot ou « Salles de consommation à moindre risque » en Europe. La Suisse a montré l’exemple en ouvrant la première en 1986 à Berne, et en compte 13 aujourd’hui. Allemagne, Espagne et Pays-Bas ont suivi […]

Du retard dans les salles de [consommation à moindre risque] à Bruxelles (La DH)

4 mai 2018 AJ 0

Une réunion avec les partis de la majorité est organisée aujourd’hui afin d’implanter des salles de consommation en Région bruxelloise. (…)

« Nous plaidons depuis de longues années pour la création de salles de consommation à moindre risque à Bruxelles mais une loi presque centenaire constitue un obstacle. En effet, les salles de consommation à moindre risque sont strictement interdites par une loi drogues datant de 1921 », explique Bruno Valkeneers de l’ASBL Transit.

L’actuel gouvernement fédéral MR, N-VA, Open VLD, CD&V n’a pas l’intention de modifier la législation en vigueur, mais un moyen de modifier la loi de 1921 existe toutefois pour Bruxelles à travers ce que l’on appelle les compétences implicites. « Des techniques institutionnelles nous permettent, sous certaines conditions que nous remplissons, de modifier la loi de 1921 exclusivement pour Bruxelles. J’ai soumis un texte, rédigé avec le secteur, aux partis francophones […]

Une molécule nommée fentanyl (Alter Echos)

4 mai 2018 AJ 0

Un médicament devenu drogue. Depuis la dernière décennie, le fentanyl provoque l’explosion des overdoses en Amérique du Nord. Redoutablement efficace, cet opioïde de synthèse est mortel en cas de surdosage. Son arrivée discrète en Europe et en Belgique incite les associations à anticiper sa montée en puissance… avec les moyens du bord.

Lire la suite : Une molécule nommée fentanyl (Alter Echos)

[Vidéo] Salle de [consommation à moindre risque] : la ville de Liège à nouveau pionnière en la matière (RTBF)

26 avril 2018 AJ 0

La ville de Liège a bien l’intention d’ouvrir la toute première salle de shoot en Wallonie. Un espace d’accueil et d’encadrement pour les toxicomanes. Pour l’heure, la loi n’autorise pas pareil lieu. Mais le Parlement wallon y est favorable. Alors à Liège, où l’on a déjà tenté la délivrance contrôlée d’héroïne, les autorités se disent prêtes à ouvrir, dès le mois de juin, une salle de [consommation à moindre risque].

Visionner la vidéo : Salle de shoot : la ville de Liège à nouveau pionnière en la matière (JT 13h RTBF – 25/04/2018)

Certains, à Bruxelles, voudraient aussi ouvrir une salle de [consommation à moindre risque] (RTBF)

25 avril 2018 AJ 0

Le parlement wallon vient d’adopter en commission une proposition qui pourrait déboucher sur l’ouverture de « salles de shoot ». La ville de Liège est notamment candidate à accueillir un lieu de consommation pour les toxicomanes.  C’est une initiative que l’on soutient également à Bruxelles, même si la création de ces salles de consommation à moindre risque (SCMR) dépend, en premier ligne, des autorités fédérales.

En début de législature, la question des SCMR avait d’ailleurs été inscrite à l’ordre du jour d’une conférence interministérielle Santé Publique et un groupe de travail avait même été créé. Mais il faut bien le constater, en trois ans, les choses n’ont pas vraiment bougé. Les SCMR ne sont pas une priorité pour le gouvernement fédéral. Dans ce contexte, la région bruxelloise avance prudemment.

La ministre bruxelloise (Défi) de la Santé, Cécile Jodogne, compétente en […]

Le Parlement wallon favorable aux salles de consommation à moindre risque (RTBF)

25 avril 2018 AJ 0

La proposition de résolution visant la mise en place, encadrée, d’expériences pilotes de dispositifs intégrés pour réduire les risques liés aux assuétudes et à la toxicomanie dans les grandes villes wallonnes, portée par les députés cdH Benoît Drèze et Véronique Salvi, a été adoptée à l’unanimité ce mardi en commission du Parlement de Wallonie.

Ce texte, qui se traduira concrètement par la création de salles de consommation à moindre risque, répond à un impératif de santé publique, les toxicomanes bénéficiant dans ces salles de la présence et du suivi de professionnels compétents en la matière, souligne le cdH.

Lire la suite / Source : Le Parlement wallon favorable aux salles de consommation à moindre risque (RTBF)

Centre d’accueil Transit: « Les toxicomanes peuvent trouver le calme ici » (BRUZZ)

12 avril 2018 AJ 0

En raison des problèmes liés à la drogue dans le quartier de l’Alhambra, la demande d’un nouveau centre pour les usagers de drogues à Bruxelles se fait pressante. A la fin de l’année, les contrats pour la création d’un tel centre devront être signés. A l’asbl Transit de Schaerbeek, qui accueille des toxicomanes, on espère qu’un accord sera rapidement trouvé.

Source : Centre d’accueil Transit: « Les toxicomanes peuvent trouver le calme ici » (BRUZZ)

Le Fédéral fait toujours obstacle à la création de SCMR (Guide Social)

9 avril 2018 AJ 0

L’entrevue du bourgmestre de Liège avec la ministre fédérale de la santé Maggie De Block au sujet de la création d’une salle de consommation à moindres risques (SCMR) pour les personnes toxicomanes ne s’est pas déroulée comme il l’espérait. Le Fédéral fait barrage, mais le bourgmestre s’obstine.

[Salle de consommation à moindre risque]: le lobbying liégeois se heurte aux réticences flamandes (Le Soir Plus)

6 avril 2018 AJ 0

Le bourgmestre de Liège a rencontré la ministre de la Santé, Maggie De Block, pour essayer de construire une base légale à l’ouverture de « salles de shoot ». Le fédéral freine : « Ce n’est pas dans l’accord de gouvernement ». La Flandre penche pour la tolérance zéro.

(…)

« Une salle de consommation de drogues permet de réduire les risques, plaide le maïeur. «  On encadre la dispersion des seringues, les conditions d’hygiène et on permet aux toxicomanes d’être en contact avec des professionnels de la santé. »

Le lobbying du socialiste ne date pas d’hier. Lorsqu’il était député fédéral, Willy Demeyer avait déjà déposé une proposition de loi pour obtenir une base légale. N-VA et CD&V avaient fait barrage.

Suivant la tendance, Rudi Vervoort (PS) à Bruxelles « a repris la tutelle sur la gestion de l’ASBL Transit » pour « la doter d’un bâtiment dans lequel on installera une […]