Drogues : conférence finale du projet Solidify

5 décembre 2019 AJ 0

La conférence finale du projet européen Solidify mené par l’Efus se tiendra à Lisbonne (Portugal) les 5 et 6 décembre 2019. L’événement est co-organisée par l’Efus, la Ville de Lisbonne, et l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

How to overcome political and legal barriers to the implementation of a drug consumption room: an application of the policy agenda framework to the Belgian situation (Addiction Science & Clinical Practice)

15 novembre 2019 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.

For more than 30 years, drug consumption rooms (DCRs) have been implemented in Western countries. DCRs are supported by a large body of evidence about public safety and public health effectiveness. However, a political consensus has never been achieved in Belgium on amending the existing law that explicitly penalises the supply of a room for facilitating drug use. Despite this adverse legal and policy framework, a DCR opened in the city of Liège in 2018. In this case report, we applied the theoretical framework proposed by Shiffman and Smith for policy agenda setting, in order to describe and assess how political and legal barriers were overcome in the process of opening the DCR.

Prevention of drug-related deaths in Europe

2 septembre 2019 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.

A new EMCDDA online resource, Prevention of drug-related deaths in Europe, provides the latest overview on this issue and the risk factors involved. The review illustrates how overdose prevention can be addressed on three levels: reducing vulnerability to overdose; reducing the risk of overdose; and reducing the likelihood of fatal outcomes. Currently, 87 supervised drug consumption facilities exist in eight EU Member States, Norway and Switzerland, providing a safer drug using environment.

Read more

Salle d’injection – Les jours d’après dans 7 à la Une (RTBF)

24 juin 2019 AJ 0

Valentin Boigelot visite un endroit unique en Belgique. Un lieu où les toxicomanes sont invités à venir consommer leur drogue. Que ce soit par intraveineuse ou par inhalation, tous les drogués sont les bienvenus. Une initiative hors du commun… qui étonne ! Des activités en totale illégalité, mais soutenues par les autorités de la Ville de Liège.

Reportage vidéo au sein de la salle de [consommation à moindre risque] de Liège (La Meuse / Karrré)

23 mai 2019 AJ 0

Le 5 septembre dernier, Liège innovait en ouvrant la première salle de consommation de drogues dures à moindre risque du pays. Avec un objectif chiffré en ligne de mire : accueillir à terme les 300 toxicomanes de rues actifs en Cité ardente.

Cet objectif est… dépassé. Dans le bilan qu’elle a dressé après six mois de fonctionnement, la Ville de Liège a annoncé en effet que 363 toxicomanes étaient dorénavant inscrits au sein de la salle de consommation à moindre risque (SCMR).

La Fondation TADAM engage des infirmier·ère·s pour la SCMR de Liège

6 mai 2019 AJ 0

Associant la Ville et la Province de Liège à quatre hôpitaux locaux (CHR de la Citadelle, CHC, CHBA et ISoSL), la Fondation privée TADAM a pour but de favoriser en Belgique le traitement médical des troubles liés aux substances psycho-actives. Elle assure, depuis septembre 2018, dans son centre médical situé rue FLORIMONT n° 22, l’animation et la gestion de Såf ti, la salle de consommation à moindre risque (SCMR) de la Ville de Liège.

Dans le cadre de cette expérience exceptionnelle en matière de réduction des risques, la Fondation privée TADAM recherche d’urgence afin de constituer une réserve de recrutement en vue d’une extension prochaine de ses activités : des infirmier·ère·s , contrat temps plein appointé à durée indéterminée.

Symposium européen et visite de terrain à Strasbourg autour des salles de consommation à moindre risque (EFUS)

29 avril 2019 AJ 0

Strasbourg, France, 3-4 avril 2019 – Quelque 200 personnes ont participé au symposium européen sur « Les Salles de Consommation à Moindre Risque en Europe – évaluation et perspectives » co-organisé par l’Efus, la ville de Strasbourg, l’association Ithaque et la MILDECA au Parlement européen, les 3 et 4 avril, dans le cadre du projet SOLIDIFY. La rencontre a réuni des élus, des représentants d’institutions internationales et nationales, des acteurs locaux de la santé et de la sécurité, des médecins et des infirmières, des travailleurs sociaux, des policiers et des chercheurs d’Europe et d’autres régions du monde. Au programme de cette rencontre : les politiques locales de réduction des risques et […]

Ouverture prochaine de «salles de [consommation à moindre risque]» à Bruxelles (La Capitale)

26 avril 2019 AJ 0

Ce vendredi, le parlement francophone bruxellois approuvera une loi autorisant les salles de consommation à moindre risque. Le porteur du texte, Julien Uyttendaele (PS), estime qu’on pourrait voir l’ouverture de «salles de shoot» dès la fin de l’année ou début 2020. Il y aura aussi des bornes automatiques de distribution de seringues.

Lire la suite / Source : Ouverture prochaine de «salles de [consommation à moindre risque]» à Bruxelles (La Capitale)

La loi interdit toujours les «salles de shoot» (Le Soir)

16 avril 2019 AJ 0

La salle Saf ti de Liège a six mois d’existence. Elle est ouverte 7 jours sur 7, 46 heures par semaine ; compte en moyenne plus de 40 usagers par jour ; est subventionnée par la Région wallonne et portée depuis le début à bout de bras par les autorités communales.

Et pourtant, la « salle de shoot » est parfaitement illégale.

Parfaitement illégale du point de vue de la loi fédérale de 1921, qui interdit de fournir un local en vue de consommer des drogues. Willy Demeyer, le bourgmestre PS de Liège, remue ciel et terre depuis l’époque où il était parlementaire pour faire changer cette loi. Avant d’ouvrir la salle de consommation à moindre risque (SCMR) dans sa ville, il est allé rencontrer les ministres de la Santé et de la Justice. Qui lui ont répondu, en substance : « Faites votre salle. Nous ne légiférons […]

363 usagers de drogues à la «salle de [consommation à moindre risque]» liégeoise (Le Soir)

4 avril 2019 AJ 0

La Ville de Liège dresse un bilan, six mois après l’ouverture de la première salle de consommation à moindre risque du pays.

Såf’ ti, c’est son petit nom. Le nom de la première « salle de shoot » de Belgique, ouverte à Liège le 5 septembre 2018. Les autorités politiques et sanitaires lui préfèrent le nom de « salle de consommation à moindre risque » (SCMR). Cette SCMR a donc six mois. L’occasion d’en dresser un bilan.

La salle compte aujourd’hui 363 usagers au total. Les autorités voulaient attirer au moins 300 toxicomanes, souvent fortement marginalisés. L’espace Såf’ ti devait leur offrir un lieu sécurisé et sain pour se droguer, les sortir de la rue. Objectif atteint, du moins dans les chiffres, avec 6.292 passages dans la salle en six mois. Une moyenne de 40 passages par jour d’ouverture.

(…)

Source / Lire la suite :