Formation en ligne : prévention et réduction des risques en milieu festif

4 mars 2019 AJ 0

Le Collectif des Festivals (France) a conçu une formation en ligne en prévention et réduction des risques en milieu festif. Cette formation aborde différents thèmes comme les risques sonores, les consommations de drogues et d’alcool, la sexualité ou encore le harcèlement. Elle est gratuite et à destination des organisateurs de festivals mais aussi à toute personne susceptible d’être en lien avec un public festif (par ex, des bénévoles). Elle se décline dans le contexte associatif et réglementaire français mais reste néanmoins pertinent dans d’autres pays.

Décès par overdose : « les politiciens doivent sortir la tête du sable ! » (Le Guide Social)

26 février 2019 AJ 0

Constat inquiétant : le nombre de décès par overdose est en augmentation depuis quatre ans en Europe. Un cri de détresse qui tombe dans l’oreille d’un sourd, du côté des politiques.

Ce jeudi 21 février 2019 se tenait « Drugs in Brussels ». La journée d’étude, organisée par FEDITO BXL, était consacrée, notamment, à la réduction des décès par overdose, en augmentation ces dernières années. Pour Sébastien Alexandre, directeur de l’asbl, cela passe aussi par la modernisation de la politique « drogues » belge.

Le flou des chiffres

Le nombre d’overdoses est en augmentation depuis quelques années en Europe. On tourne à environ 10.000 décès par overdose par an. Et, en Belgique ? C’est difficile à dire. Et, pour cause, le monitoring est plus que lacunaire. « Il existe une sous-estimation d’overdoses mortelles en Belgique, beaucoup passent sous le radar », explique Sébastien Alexandre, directeur de FEDITO […]

Hausse d’overdoses mortelles en vue : la Belgique n’est pas prête… (La Libre)

22 février 2019 AJ 0

De nouveaux opioïdes de synthèse risquent de faire des ravages. La naloxone, seul antidote, reste difficile d’accès.

Combien y a-t-il de morts par overdose chaque année en Belgique ? Mystère. On ne le sait pas. Les derniers chiffres remontent à 2014 : une septantaine de décès liés à une surconsommation d’opioïdes avaient été recensés par l’Institut de santé publique – rebaptisé Sciensano. Ces données ne reflètent d’ailleurs pas la réalité, très largement sous-évaluée. Pourquoi ? Doit-on rappeler que le secteur médico-légal souffre d’un sous-financement chronique ? Il manque de légistes. Certains médecins de famille appelés pour constater la mort notent « crise cardiaque » sur le certificat de décès – une cause plus acceptable socialement qu’une overdose.

Selon des estimations, entre 40 et 60 % des overdoses ne sont pas déclarées comme telles – et donc pas comptabilisées – en Wallonie. En Flandre, cette […]

Communiqué de presse – Journée d’étude « Drugs in Brussels 2019 »

19 février 2019 AJ 0

La FEDITO BXL asbl, Fédération bruxelloises des institutions pour toxicomanes, organise ce jeudi 21 février 2019,  sa journée d’étude annuelle « Drugs in Brussels ».

La FEDITO BXL asbl a invité des hommes et femmes politiques à un dialogue avec la société civile sur le thème de cette édition: réduire les décès, limiter les infections, traiter les maladies infectieuses. Nous aborderons en particulier la question de la naloxone, des tests de diagnostic rapides, de la sensibilisation et des nouveaux médicaments: comment utiliser les nouveaux outils et développer de nouvelles méthodes.

Els Ampe (Open VLD), André du Bus (cdH), Zoé Genot (Ecolo), Hannelore Goeman (sp.a), Fabian Maingain (Défi), Julien Uyttendaele (PS) prendront part au débat.

Réduire les décès et les infections : désormais, c’est (vraiment) l’affaire de tous

7 février 2019 AJ 0

Édito février 2019 | Depuis plusieurs années, l’Amérique du Nord est la proie d’une crise d’overdoses, culminant à plus de 72 000 décès en 2017, près du double du nombre d’accidentés de la route.

L’échelle est bien différente en Union Européenne, puisque les overdoses ont culminé à 7929 décès pour l’année 2016 (9138 en incluant la Turquie et la Norvège), ce qui peut être expliqué par des prescriptions d’opioïdes moins répandues et par l’existence d’un important dispositif de réduction des risques et de traitements de substitution. Néanmoins, la tendance est inquiétante (voir ici et ) : ces overdoses croissent depuis quatre années consécutives et l’observatoire européen souligne que « de nouveaux opioïdes représentent une grave menace pour […]

Des élus locaux européens prennent position pour une politique locale en matière de toxicomanie fondée sur la réduction des risques et se déclarent en faveur des salles de consommation à moindres risques

13 décembre 2018 AJ 0

11 Décembre 2018 | Le comité exécutif du Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), réuni les 27 et 28 novembre à Amiens a adopté une résolution pour une politique locale en matière de toxicomanie. Les politiques sur la drogue doivent être fondées sur une approche équilibrée qui respecte dans une mesure égale les principes de prévention, de répression et de cohésion sociale. Elles doivent aussi être fondées sur une coopération solide entre les niveaux de gouvernance local, régional et international, la police et la société civile et doivent viser à réduire la demande et l’offre de drogue tout en réduisant les risques pour la société liés au trafic et à […]

Global State of Harm Reduction 2018

12 décembre 2018 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.

The 2018 Global State of Harm Reduction is the sixth edition of this report, and the most comprehensive ever thanks to a coordinated effort of over 100 harm reduction practitioners, academics, advocates and activists from around the world.

It finds that, since the last report in 2016, the global harm reduction response has effectively stalled (view press release here). Overdose, HIV and hepatitis C crises continue, among myriad health and social problems related to drug use and drug policy, yet many countries are neglecting them.

DUNE asbl recrute un médecin généraliste (h/f/x)

11 décembre 2018 AJ 0

Logo de DUNEDUNE ASBL engage un.e médecin généraliste à mi-temps. Le/la candidat.e sera sensible aux questions liées aux assuétudes et plus particulièrement, à la réduction des risques liés aux usages de drogues en milieu précaire.

Le médecin effectuera son travail sous la responsabilité de la direction et travaillera en étroite collaboration avec l’équipe psycho-médicosocial composée d’éducateurs, d’assistants sociaux et d’infirmiers.