Webinar: – Make Naloxone available and save lives – challenges and good practice examples for effective take home naloxone distribution in Europe

26 novembre 2020 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.

The aim of the webinar is to discuss current challenges and critical factors, which hinder the effective and broad implementation of take home naloxone programmes. Experts, including professionals, researchers and People Who Use Drugs (PWUDs) will share their experiences, present good practice examples across Europe and discuss new ways forward. The exchange is supposed to provide insights and will inform the development of practice and policy recommendations.

More specifically we would like to discuss the following topics:

  • Which barriers and critical factors hinder the effective implementation of THN programmes?
  • Which success factors are at place in those countries, where THN programmes are implemented effectively?
  • How can countries […]
  • Le replay du webinaire ‘Prévention des surdoses’ est disponible !

    18 septembre 2020 AJ 0

    Le 31 août dernier, à l’occasion de la journée internationale de prévention des surdoses, la Fédération Addiction (France) a organisé un webinaire sur la prévention des surdoses aux opioïdes.

    L’objectif du webinaire était de présenter les différents travaux réalisés par un groupe inter associatif mais également de répondre à différentes questions sur les surdoses aux opioïdes et la naloxone, l’antidote aux surdoses d’opioïdes.

    Toxicomanie : en Suisse, soigner avec de l’héroïne pharmaceutique administrée par voie nasale (Jean-Yves Nau)

    3 février 2020 AJ 0

    Question à mille francs : pourquoi la petite Suisse est-elle à ce point en avance sur la France [ou la Belgique] quant à la politique de réduction des risques ? Depuis un quart de siècle la prescription de diacétylmorphine (DAM ou « héroïne pharmaceutique ») fait partie de l’offre thérapeutique ordinaire comme alternative en cas de non-réponse au traitement agoniste opioïde classique.

    Les opioïdes en Belgique (Question à la Une)

    12 décembre 2019 AJ 0

    En Belgique, entre 2010 et 2017, la consommation d’anti-douleurs opioïdes, proches de la morphine, a fait un bond de 32% d’après les chiffres de l’INAMI.

    Aujourd’hui, un belge sur 10 en consomme régulièrement malgré les immenses dangers liés à l’addiction et aux effets secondaires de ces substances.

    Aux États-Unis, ces médicaments prescrits par des médecins influencés par l’industrie pharmaceutique ont causé 400.000 décès en moins de 10 ans dans une crise sanitaire sans précédent.

    Faut-il craindre une contagion de ce côté de l’Atlantique ? Nos médecins adoptent-ils de bons comportements en matière de prescription ? Sommes-nous à l’abri des puissants lobbys en Belgique ?

    L’émission Question à la Une (RTBF) a mené l’enquête.

    Présentation de l’émission

    Visionner le reportage (seconde partie de l’émission, après 32 min)

    La douleur des Belges (Médor)

    2 octobre 2019 AJ 0

    Les USA connaissent une crise sanitaire considérable. Des surprescriptions d’anti-douleur provoquent des millions de dépendances et des milliers de décès. La Belgique est préservée. Etes-vous certain ? Plus d’un million de Belges ont consommé un opioïde en 2017. Contramal (tramadol), Oxycontin (oxycodone) ou Durogesic (fentanyl), ça vous dit quelque chose ? Voici la carte de la Belgique en souffrance.

    Le Belge consomme deux fois moins d’opioïdes que l’Américain mais deux fois plus que l’Anglais ou le Français.

    Lire l’article / source : La douleur des Belges (Médor)

    Le Belge consomme trop d’opioïdes: gare aux effets secondaires comme la dépression (RTBF)

    5 juin 2019 AJ 0

    Opioïdes, c’est le nom générique que l’on donne aux antidouleurs puissants comme la morphine, le Tramadol ou encore l’oxycodone. On n’en est pas encore au stade de l’épidémie qui existe déjà aux États-Unis, mais l’INAMI tire tout de même la sonnette d’alarme. Il l’affirme, il faut mieux cadrer la consommation. Les remboursements ont augmenté de 27% entre 2010 et 2017.

    Ce sont les médecins généralistes qui les prescrivent le plus, mais dans les centres spécialisés aussi il faut revoir sa copie. Les médecins en général prescrivent trop d’opioïdes, nous dit Guy Hans, médecin spécialiste de la douleur et expert à l’INAMI : « On voit d’année en année qu’il y a une augmentation dans l’usage des opioïdes. On doit toujours le cadrer« .

    (…)

    Aux Etats-Unis, un laboratoire pharmaceutique va devoir s’expliquer face à un nombre considérable d’overdoses provoquées par des opiacés

    Source / lire l’article :

    Opioïdes : les patients paient l’addiction (Libération)

    9 mai 2019 AJ 0

    Après avoir plongé les Etats-Unis dans une crise majeure, la dépendance aux antidouleurs dérivés de l’opium et délivrés sur ordonnance inquiète désormais les autorités sanitaires françaises, qui observent un nombre croissant de cas dans l’Hexagone. Un phénomène qui touche tous les âges et toutes les couches de la population.