Qui paye la note? Coût social des drogues licites et illicites en Belgique (SOCOST)

28 avril 2016 AJ 0

Logo BelspoL’étude sur le « Coût social des drogues licites et illicites en Belgique » (SOCOST) est la première étude qui cherche à évaluer le coût social des drogues illégales, de l’alcool, du tabac et des médicaments psychoactifs en Belgique.

Télécharger la note de synthèse : Le coût social des drogues légales et illégales en Belgique : résumé

Les chercheurs mandatés par le BELSPO nous présenteront les résultats de la recherche et les recommandations politiques au cours d’une matinée d’étude le 28 avril 2016, de 9h à12h30.

Les drogues coûtent au moins 4,6 milliards d’euros à la société (La Libre)

26 avril 2016 AJ 1

Traiter les gens est souvent moins rentable que prévenir un problème. Une prévention efficace permet d’aboutir à un coût inférieur sur le plan des soins, de la police et de la justice.

Les coûts sociaux des drogues, tant directs qu’indirects, sont estimés à 4,6 milliards d’euros pour l’année 2012. Les méfaits des drogues, alcool et tabac en tête, coûtent donc 1,19% du PIB, soit 419 euros par habitant, relève lundi une étude menée par la VUB et l’université de Gand. 

La consommation de drogue et d’alcool coûte chaque année 4,63 milliards à la Belgique

17 novembre 2015 AJ 0

Le coût social annuel lié à la consommation légale ou illégale de drogue en Belgique, atteint 4,63 milliards d’euros, soit environ 419 euros par habitant ou 1,19% du PIB, ressort-il d’une étude menée par l’UGent à la demande de la Politique scientifique et publiée par Politeia.

Selon l’étude, plus de 500 000 années de vie en bonne santé ont été perdues en 2012 à cause de la consommation de substances légales et illégales. L’alcool et le tabac représentent à eux seuls 77% du coût social (3,54 milliards d’euros). La part des drogues illégales atteint 726 millions d’euros ou 16%. Le coût social comprend les coûts directs (soins de santé, criminalité lié aux stupéfiants, accidents de voitures), les coûts indirects (par exemple la perte de productivité) et les « coûts incorporels » chiffrés en perte d’années de vie en bonne santé. Les chercheurs présenteront […]

#GDS2016 : Global Drug Survey 2016

10 novembre 2015 AJ 0

Global Drug Survey Logo

Global Drug Survey (GDS) vient de lancer son enquête en ligne 2016 (#GDS2016). La Global Drug Survey (ou Enquête Mondiale sur les Drogues) est la plus importante étude sur internet dédiée aux problématiques liées aux drogues et à leur consommation. En utilisant les informations qui leurs sont fournies par les participants à l’étude, accessible en français également, GDS étudie  l’émergence de la consommation de nouvelles drogues, les stratégies de réduction des risques et les effets sur la santé.

Cette année, Eurotox est partenaire de l’enquête pour la Belgique francophone, et nous espérons qu’elle soit davantage visibilisée afin qu’il y ait plus de répondants.

[France] Tabac, alcools, drogues : ils nous coûtent 250 milliards d’euros par an. Que font nos gouvernants ? (Journalisme et Santé Publique)

13 septembre 2015 AJ 1

« La taxation sur les alcools ne représente que 37 % du coût des soins des maladies engendrées par les boissons alcooliques », explique [l’auteur de l’étude]. Il dénonce, chiffres à l’appui l’idée selon laquelle ces deux drogues licites rapporteraient au final à l’Etat plus qu’elles ne coûtent.

Source : Tabac, alcools, drogues : ils nous coûtent 250 milliards d’euros par an. Que font nos gouvernants ? (Journalisme et Santé Publique)

ASSU-ÉTUDES : Une enquête menée auprès des acteurs de l’enseignement secondaire de la Région de Bruxelles-Capitale".

1 juin 2011 feditobxl 0

Le Centre local de promotion de la santé de Bruxelles (CLPS) vient de publier un document intitulé : « ASSU-ÉTUDES : Une enquête menée auprès des acteurs de l’enseignement secondaire de la Région de Bruxelles-Capitale ».

Pour mener cette enquête, nous avons élaboré une méthodologie respectueuse des valeurs de promotion de la santé, mais aussi rigoureuse en terme de représentativité des écoles, des acteurs et de la réalité bruxelloise. Prendre en compte la diversité des réseaux, des profils d’écoles (accueillant un public fragilisé ou non), des acteurs impliqués dans la vie scolaire, nous a donné l’occasion de nous entretenir avec une cinquantaine d’interlocuteurs (directeurs, enseignants, éducateurs, médiateurs, infirmières scolaires, psychologues,…).

Les paroles et récits livrés sont révélateurs de la réalité vécue sur le terrain. Les différents professionnels ont contribué par leur point de vue à éclairer une réalité de travail pleine de surprises. Ces […]