Prison de Saint-Gilles: l’austérité contre la réinsertion… et la sécurité

14 décembre 2015 AJ 0

Depuis 5 mois, les détenus de la prison de Saint-Gilles n’ont plus accès à aucune activité collective comme l’enseignement, le sport, la bibliothèque, les activités socio-culturelles, les groupes de parole et cultes collectifs.

Or, la loi de Principes* prévoit que chaque détenu puisse jouir de ses droits fondamentaux ainsi que, pendant son incarcération, préparer sa sortie dans l’optique d’une réinsertion dans la société. 26 services et une centaine de travailleurs du secteur de l’aide aux justiciables ne peuvent plus exercer leurs missions légales d’accompagnement des détenus. Ce qui a de nombreux impacts sur les détenus, les travailleurs concernés, les agents et la société dans son ensemble.

Cette situation s’inscrit dans un contexte général de rationalisation budgétaire de la Justice qui entraîne de graves conséquences dans la réalisation du travail des agents pénitentiaires actuellement en sous-effectif. La Justice a décidé de façon unilatérale […]

Thierry la Fraude, la débrouille ou le profitariat ?

29 septembre 2015 AJ 0

logo fdssLa FdSS (Fédération des Services Sociaux) organise ce mardi 29 septembre 2015, une journée d’étude sur les politiques de lutte contre la fraude sociale mises en place par le gouvernement fédéral et leur impact sur le travail social.

Il ne suffit plus d’être pauvre, aujourd’hui. Encore faut-il être un bon pauvre. C’est ce que nous disent les politiques de contrôle et de lutte contre la fraude sociale mises en place par le gouvernement fédéral. Les mesures prises aujourd’hui sont-elles autre chose que des outils de stigmatisation et de séparation sociale ? Pense-t-on réellement faire des économies structurelles en s’attaquant aux faux isolés ? Peut-on véritablement repérer un fraudeur potentiel à sa consommation d’électricité ? […]

Experts du vécu, plus que des pions (Alter échos)

25 septembre 2015 AJ 0

Le SPP Intégration sociale publie son cinquième rapport d’évaluation sur l’apport des experts du vécu en matière de lutte contre la pauvreté. Il plaide pour que les services laissent davantage de place aux experts du vécu, en première ligne pour repérer les lourdeurs administratives, dans la prise de décision sur le fonctionnement des administrations.

Source : Alter échos

Télécharger le cinquième rapport d’évaluation