Des amendes pour les usagers de drogues, l’éternel retour d’une fausse bonne idée

lundi 06 février 2023 AJ 0

Devant l’actualité persistante de divers problèmes liés à la consommation de drogues dans notre pays, on entend régulièrement s’élever des voix pour pénaliser davantage les usagers, au moyen d’amendes dont le montant proposé atteint parfois des proportions impressionnantes. Ces aspirations émanent des trois pouvoirs de l’État. Côté législatif, un parti politique a proposé à la Chambre en 2022, dans le cadre de l’élargissement du champ d’application des sanctions administratives communales, de sanctionner tout flagrant délit de détention de drogue d’une amende de 350€ maximum. Côté judiciaire, une circulaire des procureurs généraux a généralisé, toujours en 2022, l’imposition d’amendes ou « transactions immédiates », pour détention de faibles quantités de drogues dans le contexte des festivals, amendes d’un montant allant jusqu’à […]

Très addictif et très puissant, le crack est de plus en plus présent à Bruxelles (RTBF)

lundi 30 janvier 2023 AJ 0

C’est le constat fait par la police, le crack, une drogue dérivée de la cocaïne, se consomme et se trouve très facilement à Bruxelles. Plusieurs stations de métro ainsi que les gares sont devenues des points de rassemblement pour les dealers et pour les consommateurs. Du côté des associations actives sur le terrain auprès des toxicomanes, on confirme la tendance.

De la réduction des risques au soin : les solutions pour la prise en charge des consommateurs de crack (Fédération Addiction)

mardi 01 mars 2022 AJ 0

Alors que le cahier des charges des « haltes soins addictions », nouveau nom des « salles de consommation à moindre risque » en France, vient de paraitre au Journal officiel, la Fédération Addiction (France) tient à rappeler la complémentarité des dispositifs pour la prise en charge des consommateurs de crack. Car les solutions existent : elles allient réduction des risques et soin. Avec toujours au cœur de ses préoccupations : les besoins et la santé des personnes, sans perdre de vue les enjeux de tranquillité publique.