Cette rubrique épingle des articles à lire ailleurs : il s’agit de notre revue de presse / revue de web.
Pour consultez les archives de cette rubrique, visitez notre ancienne page Scoop.it.

La Loterie nationale n’est pas soumise à la loi sur les jeux de hasard : une anomalie à corriger? (RTBF)

La récente proposition du ministre de la Justice de limiter fortement la publicité pour les jeux de hasard relance un débat ancien : pourquoi la Loterie nationale n’est-elle pas considérée comme une entreprise de jeux de hasard ? Cela peut paraître bizarre mais c’est vrai, notre bonne vielle Loterie n’est pas soumise à la loi de 1999 qui réglemente le secteur ni à la commission des jeux de hasard qui fait office de gendarme pour les autres acteurs du jeu. Certains politiques voudraient que cela change et que tous les opérateurs soient traités sur le même pied. (…)

Magali Clavie, Présidente de la Commission des jeux de hasard:

La Loterie propose des jeux de hasard qui ressemblent furieusement aux produits des sociétés privées, la distinction est donc de plus en plus artificielle et on peut trouver anormal qu’il existe deux régimes différents pour des produits presque similaires.

Lire la suite / source : La Loterie nationale n’est pas soumise à la loi sur les jeux de hasard : une anomalie à corriger? (RTBF, 9/5/2022)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

CannabisKenners: aflevering #24

Désolé, cet article est seulement disponible en Néerlandais.

Te gast in de 24ste aflevering van de CannabisKenners podcast is Olivier Taymans. Hij is woordvoerder van FEDITO BXL, een Brusselse federatie van 28 instellingen actief in de informatie, preventie, risicobeperking, zorg en begeleiding van de consumptie van psychoactieve stoffen en verslavingen. Daarnaast was hij tevens betrokken bij de Unhappybirthday campagne naar aanleiding van het 100 jarig bestaan van de Belgische drugwet. Met hem bespreek ik onder andere het huidige Belgische cannabisbeleid met de focus op onze hoofdstad. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Carta Academica: la dépendance aux drogues est une maladie du cerveau, pas une déficience «morale» (Alban de Kerchove d’Exaerde dans Le Soir)

Le Soir publie une chronique du Professeur Alban de Kerchove d’Exaerde, neurobiologiste, Directeur de Recherche FNRS, ULB. Ce dernier propose notamment, pour affronter les fléaux engendrés par les drogues, d’investir massivement dans le champ de la prévention et d’envisager d’en légaliser la vente et la consommation sous certaines conditions. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Le Lyrica, la came de la rue financée par la Sécu (Le Soir)

Dans les rues des grandes villes, cet anxiolytique s’est imposé comme alternative à bas prix pour certains consommateurs de stupéfiants. L’Inami s’inquiète de voir des patients à qui on rembourse 21,5 fois la dose maximale. Le signe d’un shopping médical nourrissant le marché noir. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Une échevine anversoise prône la légalisation: les avantages d’acheter sa cocaïne aux autorités (7sur7)

Selon l’échevine anversoise Jinnih Beels (Vooruit) et l’expert en drogues Tom Decorte (université de Gand), il est grand temps d’adapter la loi belge: dans une double interview accordée au magazine Knack, ils plaident tous deux pour la légalisation de la consommation de drogues, y compris les drogues dures telles que la cocaïne. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Des chercheurs critiquent la politique belge relative aux drogues (Moustique)

Une étude [EVADRUG, Belspo] sur la politique belge en matière de drogues, menée par l’UGent, l’UCLouvain et la KU Leuven, se montre critique à l’égard de la stratégie belge et du «manque de vision commune» entre les différents niveaux de pouvoir. Cette stratégie est notamment décrite comme une liste d’«objectifs vaguement formulés». Les chercheurs remarquent par exemple que des villes comme Bruxelles et Liège ont autorisé l’ouverture de salles de [consommation à moindre risque] alors qu’il n’existe aucun cadre légal fédéral pour encadrer ces pratiques.

Par ailleurs, les chercheurs estiment que la politique belge en matière de drogues n’est pas suffisamment fondée sur des preuves scientifiques. Ils s’étonnent notamment de l’absence d’une politique globale portant sur la consommation d’alcool dans notre pays, alors que plusieurs analyses démontrent sa nécessité.

Les chercheurs préconisent la mise en place d’une nouvelle vision politique cohérente et un plan d’action comportant des objectifs et des actions clairs. Ils recommandent que tous les domaines politiques (Justice, Santé publique, Intérieur…) participent à son élaboration. Cette nouvelle politique de lutte contre les addictions devrait être, selon eux, mieux adaptée aux besoins sociaux actuels et s’attaquer à la fois à la toxicomanie et aux dépendances comportementales relatives, notamment, aux jeux d’argent et de hasard.

(…)

Lire l’article / source : Des chercheurs critiquent la politique belge relative aux drogues (Moustique, 14/02/2022)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

La Belgique est-elle impuissante face à la mafia de la drogue « sans foi ni loi » ? Le grand entretien d’Ignacio de la Serna (Déclic · RTBF)

La Belgique est-elle en train de dériver dangereusement vers une zone de non-droit ? La question mérite d’être posée après les propos du magistrat Ignacio de la Serna, dans le cadre du « Grand Entretien » dans le magazine Déclic de La Première (RTBF). (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Barbara Trachte sur l’accord non-marchand bruxellois : « Le grand enjeu, c’est la valorisation du secteur » (MonASBL.be)

Dans une interview accordée à MonASBL.be, la ministre-présidente de la Cocof, Barbara Trachte, revient sur les grandes mesures de l’accord non-marchand bruxellois conclu le 23 décembre 2021. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Carte-blanche | Nos données santé : une confidentialité menacée…

Tout récemment, un avant-projet de loi proposait d’ouvrir l’accès des données santé aux compagnies d’assurances. Il a été retiré, mais d’autres projets sont en cours qui veulent notamment rassembler toutes les données santé dans une base de données unique. Derrière des arguments techniques et d’efficacité s’annonce en fait un renversement complet des pratiques de confidentialité et de respect de la vie privée.

La FEDITO BXL asbl a cosigné cette carte blanche à l’initiative de la Ligue bruxelloise pour la santé mentale avec des dizaines institutions, d’associations, de fédérations et d’ individus issus des quatre coins du pays, publiée dans le journal Le Soir du 31 janvier 2022. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Quand l’alcool fout les jeunes en l’air (RTBF)

C’est la fin des examens pour les étudiants en études supérieures. Beaucoup vont certainement fêter cela, en buvant quelques verres, parfois trop. Mais ce qui est exceptionnel pour certains peut devenir une habitude pour d’autres. A 22 ans, Michel se définit comme alcoolique. Mais il est bien décidé à s’en sortir.

Il y a aussi des jeunes qui ne boivent pas. Et qui pourtant souffrent aussi de l’alcoolisme. Celui des autres. Celui de leurs parents. Nous l’appellerons Yves. Il est adulte maintenant et raconte les épreuves qu’il a subies à cause de l’alcoolisme de son père.

(…)

Lire le témoignage : Quand l’alcool fout les jeunes en l’air (RTBF, 26/01/2022)

Vous cherchez de l’information au sujet de l’alcool, souhaitez faire le point, savoir où en est votre consommation, trouver une écoute ou de l’aide?
Visitez le site Aide Alcool
Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

L’e-cigarette au secours des pauvres: shocking? (Le Soir)

Promouvoir et rembourser la cigarette électronique pour que les fumeurs pauvres vivent plus longtemps : telle est l’ambition de Sajid Javid, le secrétaire d’Etat britannique à la Santé et à la Protection sociale. Un « livre blanc » détaillera au printemps cette « révolution du vapotage » qui, sur le papier, doit permettre aux médecins généralistes de prescrire à leurs patients l’e-cigarette rendue gratuite par le National Health Service (NHS).

La cigarette tue 64.000 personnes chaque année outre-Manche. En 2021, l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé a publié une série de directives qui ont ouvert la voie à la prescription de la cigarette électronique sous licence médicale pour les fumeurs de tabac qui souhaitent arrêter. Le ministre Javid y joint une dimension sociale en s’engageant à lutter contre les disparités de santé. Plus on est pauvre, moins on se soigne. C’est vrai pour le covid comme pour le tabac…

(…)

Lire la suite / source : L’e-cigarette au secours des pauvres: shocking? (Le Soir, 25/01/2022)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email