Cette rubrique épingle des articles à lire ailleurs : il s’agit de notre revue de presse / revue de web.
Pour consultez les archives de cette rubrique, visitez notre ancienne page Scoop.it.

Di Rupo lance une expérience scientifique et médicale sur le cannabis

En marge de la proposition de loi déposée à la chambre par le parti socialiste visant un modèle belge de réglementation du cannabis, le président Elio Di Rupo, également bourgmestre de Mons, a soumis un texte, réalisé avec des spécialistes de la question, à l’approbation du comité d’éthique du CHU Ambroise Paré en vue de créer un Cannabis Social Club (CSC) par « la seule voie légale possible », rapporte ce jeudi le quotidien La Dernière Heure/Les Sports. Deux cents participants montois seront recrutés.

Lire la suite : Di Rupo lance une expérience scientifique et médicale sur le cannabis – 7SUR7.be

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

TABAC / Expérimentation de la cigarette électronique à l’adolescence et passage vers le tabac : les éléments à ne pas oublier, détaillés dans un éditorial de Tobacco Control

La crainte que la cigarette électronique favorise le passage vers le tabac chez les adolescents est un argument souvent mis en avant par les « vaposceptiques ». Précisément, des études récentes montrent que les adolescents qui expérimentent la e-cigarette avant l’expérimentation de tabac ont un risque important d’essayer ultérieurement le tabac mais aussi un risque nettement accru de fumer régulièrement des cigarettes par la suite.

C’est en lien avec ces résultats épidémiologiques et les craintes qu’ils peuvent susciter, que Coral Gartner, Herston, Australie, a écrit cet éditorial récemment publié dans Tobacco Control. Cette chercheuse renommée dans le champ de la santé publique et du tabac rappelle les points qu’il est crucial selon elle de ne pas oublier lorsque l’on veut interpréter les résultats de telles études. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Stoptober

Lancement de la campagne « STOPTOBER » du Public Health England.
 
Une approche pragmatique de santé publique pour décrocher du tabac, où les autorités publiques intègrent la vape comme un outil à part entière.
 
En Belgique, on en est très loin…

Site web de la campagne : Stoptober (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Questions à la une – Cannabis thérapeutique – Faut-il le légaliser ? (20/09/2017) – RTBF

1. Cannabis thérapeutique : qu’attend la Belgique ?

On l’ignore mais le cannabis utilisé à des fins thérapeutiques est autorisé en Belgique ! Pour les seuls malades de la sclérose en plaques atteints de spasticités sévères. Ce qui fait crier à l’injustice de nombreux autres malades atteints de douleurs chroniques. Ce qui les oblige surtout à rentrer dans l’illégalité pour se soulager à la marijuana. Car à en croire les patients, certains médecins et spécialistes étrangers, le cannabis est un formidable anti-douleur qui existe aujourd’hui sous des formes ni toxiques, ni psychotropes. Au Canada, la plante proposée en huile est même devenue un médicament !

2. Faut-il légaliser le cannabis ?

La Belgique compte un demi-million de consommateurs réguliers de cannabis. Et plus les autorités les traquent, plus leurs rangs grossissent…Plus les organisations criminelles se renforcent. D’où cette question de la dépénalisation et de la gestion du phénomène par les autorités. Certains partis politiques sont pour, tout comme les associations de terrain et les criminologues spécialistes. La prohibition coûte cher et ne procure aucun bénéfice.
Les modèles de dépénalisation sont nombreux, adoptés par de + en + de pays étrangers. Questions à la Une en a étudié 3. De la culture locale au très lucratif modèle commercial US en passant par les social cannabis clubs.

Revoir l’émission : Questions à la une – Cannabis thérapeutique – Faut-il le légaliser ? – RTBF

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

La proposition de loi du PS: légaliser le cannabis, notamment via des « Cannabis Social Clubs » (RTBF)

Le parti socialiste a déposé à la Chambre sa proposition de loi suggérant un modèle belge de réglementation du cannabis. Il vise à organiser, à travers un cadre légal strict, un contrôle public du marché, s’exerçant sur l’ensemble du processus de production, de la culture du produit jusqu’à sa consommation. (…)

L’objectif du texte est d’aller à rebours de la banalisation du produit promue, selon les auteurs, par le système répressif actuel. Le cannabis serait interdit aux mineurs d’âge. La proposition prévoit une évaluation du nouveau système permettant à terme une évolution de la législation. (suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Legalising weed doesn’t spark up demand – study (Newshub)

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais. Pour le confort de l’utilisateur, le contenu est affiché ci-dessous dans une autre langue. Vous pouvez cliquer le lien pour changer de langue active.

Legalising marijuana doesn’t encourage people to start smoking, new research suggests.

Researchers in the US looked at data from between 1984 and 2015, comparing rates of marijuana use and when laws changed across different states of the US.

Twenty-nine states, as well as Washington DC, have medicinal cannabis schemes, and eight states have legalised the hallucinogenic drug for adults.

They found rather than legalisation or decriminalisation preceding increased rates of marijuana use, it was usually the other way around.

« Medical and recreational marijuana policies did not have any significant association with increased marijuana use, » the study, published in journal Addiction, found.

« Marijuana policy liberalisation over the past 20 years has certainly been associated with increased marijuana use; however, policy changes appear to have occurred in response to changing attitudes within states. »

That is, states are changing their laws because more people either want to smoke, or don’t mind if others do.

Source : Legalising weed doesn’t spark up demand – study (Newshub)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

On devrait pouvoir tester soi-même sa drogue, selon la santé publique de Montréal

QUÉBEC – Afin de détecter la présence du fentanyl, les consommateurs devraient pouvoir tester leur drogue avant de l’utiliser, selon la santé publique de Montréal. La mise en place d’un tel projet pilote, avec l’aval du fédéral, serait une première au pays. […]

La Dre Carole Morissette, responsable du dossier du fentanyl à Montréal, souhaite qu’un tel projet soit mis en place dans les prochains mois, afin de réduire le nombre de surdoses et de décès.

« On pourrait donc effectivement permettre à la personne de prendre une décision éclairée sur cette consommation : […] décider de ne pas consommer ou réduire sa dose, et donc réduire le risque de décès », dit-elle. […]

Source : On devrait pouvoir tester soi-même sa drogue, selon la santé publique de Montréal (ICI.Radio-Canada.ca)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Alcool : les industriels minimisent les risques de cancer

Selon une étude publiée dans la revue Drug and Alcohol Review, le secteur a tendance à présenter une information biaisée qui sous-estime les risques de cancers liés à l’alcool, comme l’industrie du tabac l’a fait pendant des décennies.

L’étude suédoise a été menée à partir de l’analyse du contenu de sites internet et de documents émanant d’une trentaine d’organisations à travers le monde qui promeuvent le secteur alcoolier (lobbies, fabricants…), souvent sous couvert de produire de l’information sur la consommation responsable et modérée. Les informations en question étaient délivrées entre septembre et décembre 2016. […]

Les chercheurs suggèrent aux législateurs et aux organismes de santé publiques de reconsidérer leurs relations avec ces groupes industriels, qui sont impliqués dans la mise en œuvre de politiques sur l’alcool dans de nombreux pays, et qui disséminent de l’information à destination des consommateurs.

Source : Alcool : les industriels minimisent les risques de cancer (pourquoidocteur.fr)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Amende pour usage de cannabis : un « rendez-vous manqué » pour les associations de prévention (Le Monde)

FRANCE – Pour les associations en charge de la prévention et du traitement des addictions, la future « amende forfaitaire » pour simple usage de cannabis s’annonce d’ores et déjà comme un « rendez-vous manqué ». […]

« C’est une réponse simpliste et insuffisante qui ne va pas changer les modalités de consommation », regrette le professeur Nicolas Simon, président de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, dont les membres suivent 70 000 patients. […]

Après en avoir fait la demande, Jean-Pierre Couteron, président de la Fédération Addiction, qui regroupe de nombreuses associations, sera finalement auditionné le 14 septembre par les députés. Au vu des questions très « orientées » auxquelles il devra alors répondre, il juge que cette « commission n’a aucune vraie compréhension du problème et qu’elle ne connaît pas les dispositifs de soins, d’éducation et d’accompagnement ». « Elle reste dans la vision très naïve qu’il suffirait de menacer un usager d’une sanction sévère pour qu’il cesse sa consommation », poursuit-il.

Source : Amende pour usage de cannabis : un « rendez-vous manqué » pour les associations de prévention (Le Monde)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Drogues: après Liège, des salles de shoot demandées à Bruxelles (Belga)

Le gouvernement francophone bruxellois s’est accordé jeudi sur une «étape significative» dans la mise en oeuvre du plan de réduction des risques liés à l’usage des drogues. Deux associations seront reconnues et financées, une démarche qui s’accompagne d’un appel au fédéral à faire évoluer le cadre légal en vue de permettre la mise en place de salles de consommation de drogues encadrées pour le public visé.

(suite…)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Drogues et prison: décrocher du déni | Le Club de Mediapart

La guerre à la drogue est une impasse. Face à ce constat unanimement partagé, de nombreux pays ont déjà changé leur fusil d’épaule et réorienté leurs politiques publiques vers davantage de prévention et moins de répression. En France, les pouvoirs publics peinent à faire tomber leurs œillères. Sur le terrain, les praticiens œuvrent pourtant en éclaireurs.
Une carte blanche de l’Observatoire international des prisons (section française)

A lire sur : Drogues et prison: décrocher du déni | Le Club de Mediapart

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

La légalisation du cannabis, une avancée en Santé publique (AIDQ)

Le gouvernement du Canada a rendu public il y a déjà quelques mois son Cadre pour la  légalisation et la réglementation du cannabis, projet de loi présentant entre autres caractéristiques novatrices celle de s’appuyer essentiellement sur une approche de santé publique, s’inscrivant ainsi en rupture avec la position traditionnelle de prohibition et de contrôle social dont cette substance a fait l’objet depuis de très nombreuses années.

D’un point de vue de Santé publique, il s’agit d’une bonne nouvelle à plusieurs égards, bien que cette mesure attendue et souhaitée depuis longtemps soulève également plusieurs enjeux sociaux importants et pose aux autorités des défis majeurs.

Lire la suite : La légalisation du cannabis, une avancée en Santé publique – L’Association des intervenants en dépendance du Québec (AIDQ)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email