(Més)usages de drogues et conduites addictives

7. Formation et concertation intra et intersectorielle

Axe de travail

Publics cibles / Bénéficiaires

Objectifs

Actions (14)

Formation de base

Etudiants

Améliorer les connaissances et compétences des futurs professionnels de la Santé, du Social et de la Justice

7.1 – Inclure des modules et stages sur les usages de drogues et conduites addictives

Formation continue

(Futur)Professionnel·le·s du social, de la santé, de l’aide à la jeunesse, … : intra et inter-sectoriel.

Analyse des besoins de formations.

7.2 – Mise en place de formations en suffisance et adaptées aux besoins des services (Promotion de la santé, RdR, nouvelles molécules, naloxone, genres, trauma, violence sexuelle, outils digitaux, accueil des usagers de drogues, prise en compte des situations complexes, approche clinique…).

Soutenir la capacité du secteur à offrir une diversité de formations intra et intersectorielles.

Prescripteur·trice·s de médicaments.

Soutenir la capacité des médecins à prendre en charge les patients souffrant d’addictions (soutenir les compétences, l’intérêt, soutien du travail en réseau…) ; Promouvoir la prescription adéquate des médicaments à potentiel addictif

7.3 – Mise en place de formations, e-learning et communications ciblées en fonction des profils de prescripteurs

Usager·ère·s et leurs proches, professionnel·le·s en contact avec des usager·ère·s.

Réduire les overdoses, adopter des attitudes adéquates face aux situations de crises en lien avec la prise de produits

7.4 – Mettre en place des formations dans le cadre de programmes « take-home naloxone », ainsi que des formations de sensibilisation aux gestes et attitudes adéquats en cas de situation de crise (que faire, qui appeler en urgence,…)

Intervision & supervision

Professionnel·le·s du social-santé

Soutenir et accompagner les professionnel.le.s du secteur assuétudes et des secteurs connexes. Contribuer à l’évolution des pratiques

7.5 – Mettre en place des sessions sur mesures, des échanges de pratiques qui permettent de développer des partenariats plus ciblés en fonction des missions respectives. Développer et transmettre une approche clinique de l’accueil des UD.

Coordination

Professionnel·le·s du secteur assuétudes.

Développer la concertation et la coordination au niveau bruxellois.

7.6 – Assurer des lieux d’échange et de réflexion entre services, défendre cette diversité et la coordonner, coordination en cas de moratoire d’un service.

7.7 – Promouvoir la concertation locale intersectorielle autour des patients

7.8 – Analyser et proposer des réponses aux problématiques émergentes.

7.9 – Organisation et participation à des événements et groupes de travail du secteur assuétudes.

Professionnel·le·s du social, de la santé, de l’aide à la jeunesse, la justice, …

7.10 – Organisation et participation à des événements et groupes de travail des secteurs connexes.

Développer la concertation et la coordination au niveau national.

7.11 – Mener une concertation permanente au sein de l’asbl iDA (FEDITO BXL, Fedito Wallonne, VAD).

7.12 – Participer à la concertation (représentation, consultation, échanges, avis, etc.) du secteur avec les SPF, la Cellule Générale de Politique Drogues, l’Institut
scientifique de Santé Publique, les mutuelles et leurs cellules, départements et équipes.

Développer la concertation et la coordination au niveau international.

7.13 – Participer à des projets de coopération internationale : organisation et participation à des événements et groupes de travail du secteur assuétudes et des secteurs connexes.

7.14 – Représenter le secteur aux sessions de la Commission on Narcotic Drugs de l’ONUDC et de l’European Civil Society Forum on Drugs (CSFD).

Top