(Més)usages de drogues et conduites addictives

5. Recherche et innovation

Axe de travail

Publics cibles / Bénéficiaires

Objectifs

Actions (11)

Développement

Usager·ère·s de drogues.

Stimuler la consultation et la participation des (ex)usager·ère·s dans les services et les politiques drogues.

5.1 – (Aider à) créer une représentation structurelle d’(ex)usager·ère·s de drogues.

5.2 – Organiser des sessions de travail spécifiques (Pair aidance, auto-support, …).

Réduire les risques liés aux consommations de drogues.

5.3 – Poursuivre le développement et tester la mise en place de nouveaux programmes et outils tels que les tests de dépistage démédicalisés, take-home naloxone, SCMR, AERLI fixe et mobile, etc.

Professionnels du social-santé, politiques, proches, grand public

Déstigmatiser les UD, déconstruire les représentations qui font obstacle à un accueil ajusté.

5.4 – Mener des campagnes de communication généralistes ou ciblées (professionnels des médias et des secteurs connexes), des sessions de formation, des journées d’études, écrire des tribunes, participer à des événements intersectoriels, développer des outils spécifiques

Usager·ère·s de drogues femmes et LGBT+.

Améliorer la prise en compte des spécificités liées au genre dans le secteur assuétudes.

5.5 – Mettre en place un GT au sein de la FEDITO BXL et de programmes spécifiques.

Détenu·e·s.
Détenu·e·s usager·ère·s de produits.

Participation à l’élaboration des infrastructures de la nouvelle prison de Haren.

5.6 – Réunion et partage d’expertise liée au public-cible.

Jeunes adultes.

Intégrer la promotion de la santé dans les réponses aux problématiques émergentes.

5.7 – Développer des projets pilotes sur des problématiques émergentes (écrans, e-cigarette, dark web, …) dans un cadre de promotion de la santé et assurer leur continuité.

Mineur·e·s (dont public migrant).

Améliorer la capacité d’intervention avec des publics mineurs.

5.8 – Développement de stratégies spécifiques et de partenariats intra et intersectoriaux.

Migrant·e·s.

Faciliter la continuité de soin entre pays européens.

5.9 – Etablir des contacts ou un système de communication avec les services d’autres villes à l’étranger

Recherche

Secteur académique et secteur assuétudes.

Améliorer la coordination et le développement de recherches (-actions) autour des problématiques drogues et conduites addictives.

5.10 – Structuraliser un réseau bruxellois de recherches (-actions) autour des problématiques drogues et conduites addictives.

Secteur académique et secteur assuétudes.

Améliorer la capacité de diagnostic et d’analyse.

5.11 – Mettre en place un système de collecte et d’analyse de données performant, répondant aux problématiques émergentes : nouveaux produits, nouvelles pratiques, nouveaux publics, migrant·e·s, intersectionnalité.

Top