Communiqués de presse

Support don’t Punish 2015

La campagne Soutenez. Ne Punissez Pas (Support don’t Punish) demande aux gouvernements de mettre fin à la guerre contre la drogue. Cette guerre n’a réussi ni à réduire la demande ni la consommation de drogues

Communiqué de presse en français du comité bruxellois

Communiqué de presse en néerlandais

« Cannabis : une directive à revisiter »

Novembre 2014 | Les fédérations bruxelloise (FEDITO Bruxelloise), flamande (VAD) et wallonne (FEDITO Wallonne) des institutions actives en toxicomanie constatent, de manière conjointe, des limites à la politique belge en matière de cannabis. Ces fédérations régionales soulignent en effet l’importance de l’émergence de modèles alternatifs en matière de cannabis, et interpellent conjointement les autorités fédérales en ce sens.

Lire le communiqué

Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues

Septembre 2014 | A l’occasion de la publication du 4e rapport de la Global Commission on Drug Policy, les associations investies dans le champ de la RDR des pays francophones européens – AFR, Fédération Addiction, FEDITO BXL, Grea – soutiennent les recommandations de ce rapport et saluent sa parution en langue française. Elles demandent au monde politique et à la société civile de se saisir de ses conclusions pour initier un débat sur les alternatives possibles de la « guerre à la drogue », dont l’échec est maintenant évident sur l’ensemble de la planète.

Dossier de presse des associations francophones (Belgique-France-Suisse)

Communiqué de presse des associations francophones (Belgique-France-Suisse)

Voir l’article

Soutien du secteur toxicomanie aux propositions de lois Demeyer

Décembre 2013 | Le sénateur-bourgmestre Willy Demeyer a déposé, ce mardi 3 décembre, deux propositions de lois favorisant l’émergence de nouveaux dispositifs d’aide et de soins à l’égard des usagers de drogues les plus désinsérés. L’une vise à autoriser la délivrance de diacétylmorphine (« héroïne médicale »). L’autre apporte un cadre légal permettant la mise en place de salles de consommation à moindre risque.

En tant qu’acteurs du « secteur toxicomanie » au sens large, nous soutenons cette initiative. La désinsertion et la vulnérabilité majeures de certains usagers de drogues les empêchent d’accéder aux dispositifs spécialisés existants. La palette d’offre d’aide et de soins est donc à élargir, notamment en intégrant dans les réseaux existants la délivrance de diacétylmorphine et les salles de consommation à moindre risque.

Article présentant le communiqué dans nos Actus.

Télécharger le communiqué

Soutenez. Ne Punissez Pas 2014

La campagne Soutenez. Ne Punissez Pas (Support don’t Punish) demande aux gouvernements de mettre fin à la guerre contre la drogue. Cette guerre n’a réussi ni à réduire la demande ni la consommation de drogues. Elle a entrainé des épidémies de sida, de tuberculose et d’hépatites dans le monde entier. Elle a également alimenté les violations des droits humains et a mené à l’incarcération massive des plus vulnérables et des plus pauvres. Sa mise en œuvre a coûté des milliards de dollars.

Communiqué de presse du comité bruxellois

Global Drug Survey 2014

La FEDITO soutient et s’associe à la Global Drug Survey 2014, la plus grande enquête sur la consommation de drogues dans le monde.

Communiqué de presse (décembre 2013)

Dossier de presse résultats GDS (mars 2014)

Dossier de presse GDS (novembre 2014)

Toxicomanie et prison : les détenus sans visites des services psychosociaux depuis des mois

Juin 2012 | Depuis plus de trois mois, les services externes travaillant au sein des prisons bruxelloises ne peuvent plus assurer leurs missions. Les syndicats des agents pénitentiaires limitent les visites pour dénoncer leurs conditions de travail et les conditions de détention. Les travailleurs des services actifs en toxicomanies sont autorisés à pénétrer dans l’enceinte de la prison, mais une fois rentrés ils attendent en vain que le détenu soit sorti de sa cellule… Sans contester la légitimité de ce mouvement vu la situation actuelle, plusieurs des associations membres de la Fedito BXL, en particulier CAP-ITI et l’Ambulatoire Forest sont cependant confrontées à une situation difficile : ils ne sont plus dans la mesure d’assurer leurs missions et leurs usagers ne reçoivent plus, par conséquent, la visite des travailleurs psychosociaux. La fédération fait appel aux autorités compétentes pour trouver une solution assurant un traitement humain aux personnes détenues et permettant par la même occasion à chacun d’exercer son métier dans des conditions décentes.

Article du journal Le Soir du 23 juin 2012

Lettre adressée à Mme Annemie Turtelboom, Ministre de la Justice

Lettre adressée à M. Benoît Cerexhe, Ministre de la Santé de la Cocof

Top