New Psychoactive Substances among People Who Use Drugs Heavily -Towards Effective and Comprehensive Health Responses in Europe

mardi 12 avril 2016 AJ 0

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais.

NPS-europePublic health, treatment and harm reduction services across Europe are not always prepared for the rapidly expanding use of NPS and lack capacity and tools for addressing the rising use of these substances among marginalized, often young, drug consumers, nor for addressing the risks and potential harms associated with these substances. NPS in Europe launched a series of reports, addressing the phenomenon on political and practical level.

UNGASS : dernière ligne droite

jeudi 07 avril 2016 AJ 0

UN General Assembly

La FEDITO BXL a participé aux côté de l’IDPC (International Drug Policy Consortium), de la Fédération Addiction et de ses partenaires de la délégation associative, à la 59ème session de la Commission des Stupéfiants (CND) durant les 3 jours dédiés à la préparation de l’UNGASS. A la veille de cette conférence qui se tiendra dans quelques jours, du 19 au 21 avril, à New York, un document de positionnement de la société civile a été adopté à l’initiative de l’IDPC. Cette déclaration de la société civile, signée par près de 200 organisations, dont la FEDITO BXL asbl, appelle les parties concernées à […]

Carte blanche : la santé, une marchandise ?

jeudi 07 avril 2016 AJ 0

Ce jeudi 7 avril, syndicats, mutuelles, ONG, ainsi que d’autres acteurs de la santé, dénoncent la marchandisation des soins de santé en Europe et dans le monde. Rassemblés autour du CNCD et la Plateforme Santé-Solidarité des actions se tiendront aujourd’hui à Bruxelles. A cette occasion, une carte blanche dont la FEDITO BXL asbl est également signataire a été publiée sur le site du journal Le Soir : « La santé, une marchandise? »

« Les soins de santé publics coûtent plus chers ou sont moins bien gérés que les soins de santé délivrés par des entités privées commerciales ». (…)

En appliquant une réduction des dépenses publiques en santé couplée à une libéralisation progressive du secteur, de nombreux pays européens réitèrent une recette qui a déjà prouvé son inefficacité dans les pays en développement. (…)

La plupart des pays européens évoluent vers un système de plus en plus commercial et cela sous les effets conjugués des mesures d’austérité et de libéralisation. (…) La commercialisation y induit une logique de rentabilité qui met notamment la pression sur le personnel de santé, censé travailler plus vite avec moins de moyens et dès lors de moins en moins capable de prodiguer des soins de qualité (…).

Il est donc essentiel de rappeler à nos dirigeants belges et européens que les mécanismes de commercialisation que sont les mesures d’austérité et les accords de commerce portent atteinte à notre droit à la santé, que ce soit au Nord ou au Sud de la planète. Seuls des systèmes de santé forts et solidaires peuvent offrir des soins de qualité à toutes et tous. Pour cela, nous exigeons un financement public suffisant des systèmes de santé, une régulation forte des acteurs privés, l’inclusion des acteurs de la société civile dans la définition et la mise en œuvre des politiques de santé, la cohérence de nos politiques commerciales avec le droit à la santé et enfin le renforcement des systèmes de santé des pays en développement via la solidarité internationale.

Groupe Pompidou – Prix européen de la prévention des drogues 2016

mercredi 06 avril 2016 AJ 0

groupe_pompidou_trophee_preventionLe Groupe Pompidou vient d’ouvrir les inscriptions des candidatures au Prix européen de la prévention des drogues 2016. Le Prix est décerné tous les deux ans et vise à récompenser des projets innovants de la jeunesse en matière de prévention des drogues.

Les projets issus des 47 États membres du Conseil de l’Europe, ainsi que d’autres États membres du Groupe Pompidou et ceux du Réseau méditerranéen de coopération sur les drogues et les addictions (MedNET) du Groupe Pompidou sont éligibles.

Rapport 2016 sur les marchés des drogues dans l’UE de l’EMCDDA et Europol

mardi 05 avril 2016 AJ 0

edmr-main-thumbnailLes drogues illicites constituent un marché très lucratif. Leur commerce constitue une des principales activités rémunératrices de la criminalité organisée et elles représentent, selon les estimations, environ un cinquième des produits du crime dans le monde. Les répercussions négatives des marchés des drogues illicites revêtent de multiples aspects et sont considérables, raison pour laquelle ces activités constituent une menace majeure pour la sûreté de l’UE et la sécurité de ses citoyens.

En amont de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies sur la drogue (UNGASS), deux agences de l’UE, à savoir l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) et Europol, publient leur nouveau rapport sur la situation […]

Propositions pour une politique globale et intégrée en matière d’alcool

mardi 05 avril 2016 AJ 0

Propositions pour une politique globale et intégrée en matière d'alcoolEn Belgique près de 10% des plus de 15 ans ont une consommation d’alcool qualifiée à risque. Une telle consommation n’entraîne pas nécessairement une dépendance, mais un accroissement des risques de problèmes de santé, d’accidents, de conflits relationnels ou de soucis professionnels.

La FEDITO BXL asbl présente un ensemble de propositions pour favoriser une politique globale et intégrée en matière d’alcool.

Ces propositions couvrent différents aspects de la politique en matière d’alcool : prévention, assistance et soins, collecte et analyse des données, réglementation de la publicité, réglementation sur l’âge minimum pour la vente de boissons alcoolisées, sur l’offre, ainsi que sur la collaboration entre les travailleurs de santé, les autorités publiques et les producteurs et distributeurs de boissons alcoolisées.

ACS : ne jetez pas l’enfant avec la VIe réforme de l’Etat !

jeudi 31 mars 2016 AJ 0

Logo CBCS Le secteur associatif est frappé de plein fouet par les mesures d’austérité budgétaire adoptées aux divers niveaux de pouvoirs. Le Non Marchand, particulièrement les secteurs du socioculturel, de l’aide et du soin, est aujourd’hui déjà structurellement sous-financé. Les moyens ne sont plus à la hauteur des besoins de la population en général et des demandes adressées aux services de première ligne en particulier.

Parallèlement, les modalités d’octroi, de plus en plus fondés sur des appels à projets de courte durée, précarisent les conditions de travail, mettent en péril l’accumulation de compétences internes, augmentent les contraintes administratives et complexifient à outrance la gestion des associations.

Le dispositif ACS actuel permet au secteur non marchand de bénéficier d’emplois qualifiés à durée indéterminée. Toute précarisation de ce dispositif sans contrepartie [serait gravement dommageable].

Le Point de Contact Step by Step menacé de fermeture?

lundi 14 mars 2016 AJ 0

Logo Step by StepLa Fédito wallonne et le projet Step by Step organisent ce 17 mars une journée d’étude intitulée : « Rencontre justice et santé – quels bénéfices pour les détenus usagers de drogues et la société ? ».

C’est dans ce contexte que Step by Step dénonce la précarité de son projet. En effet, le projet des Points de Contact, financé par le SPF Justice (soins de santé prison), s’arrête au 30 septembre 2016 et n’a reçu, jusqu’à ce jour, aucune information concernant une éventuelle prolongation. Depuis le 29 février dernier, les membres de l’équipe de Step by Step ont, par conséquent, tous reçu leur préavis.