Les trafiquants de drogue font main basse sur l’Europe tout entière (DaarDaar)

28 septembre 2022 AJ 0

Selon toute vraisemblance, le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), aurait échappé de justesse à un enlèvement organisé par des narcotrafiquants néerlandais. Il devait apparemment servir de monnaie d’échange pour obtenir la libération d’un important baron de la drogue. Un projet insensé, mais dans le milieu des stupéfiants, l’impensable peut facilement devenir réalité.

Café-Débat : « Faut-il autoriser la consommation de drogues dures ? » (LN24)

28 septembre 2022 AJ 0

Après des dizaines d’années à criminaliser la consommation de drogue, sans véritable résultat, les fédérations plaident pour une décriminalisation de l’acte en lui-même. Selon elle, l’impact serait réel. Alors, faut-il autoriser la consommation de drogue pour mieux lutter contre la drogue ? Pour en parler, LN24 a reçu sur son plateau Marie Nougier, responsable de la communication à l’International Drug Policy Consortium.

Addiction au jeu : Seule une minorité de joueurs compulsifs se fait aider (SantéLog)

26 septembre 2022 AJ 0

C’est une addiction dont on parle moins et pourtant qui peut être nocive pour la santé et le bien-être général des personnes qui jouent mais aussi de leur proches et pour la société. Ainsi, le jeu devrait être mieux reconnu comme un problème de santé publique avec des stratégies de prévention et de prise en charge « des dommages » chez les personnes dépendantes « à tous les niveaux du spectre de risque de jeu ». Cette revue systématique et méta-analyse de la littérature existante sur le sujet, menée à l’Université d’Auckland (Nouvelle Zélande) et publiée dans la revue Addiction, sensibilise à la prévalence élevée de cette addiction contre laquelle on va encore trop peu rechercher une aide professionnelle.

(…)

Lire l’article /source : ADDICTION au JEU : Seule une minorité de joueurs compulsifs se fait aider […]

Décriminaliser les usagers de drogues en Belgique : une mesure simple, nécessaire et peu coûteuse

20 septembre 2022 AJ 0

Comme dans la plupart des pays du monde, la loi belge définit toute une série de substances, qualifiées de « drogues », dont l’usage est interdit et réprimé. Conçue au départ comme une mesure de salubrité publique, cette interdiction est aujourd’hui remise en question par un nombre croissant de professionnels de la santé, de travailleurs sociaux, et même de magistrats et de policiers. Non seulement elle échouerait à atteindre ses objectifs, mais on lui reproche en outre toute une série d’effets pervers. Les alternatives à la prohibition sont peu connues et souvent confondues. Par conséquent, la présente brochure fait le point sur la plus simple d’entre elles, à savoir la décriminalisation de l’usage de drogues : pourquoi, comment, dans quels buts ?