Mettre fin à la « guerre contre la drogue » et promouvoir des politiques ancrées dans les droits de l’homme, selon des experts de l’ONU

Logo ONUA l’occasion de la la Journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues le 26 juin 2022, des experts et expertes en droits de l’homme des Nations Unies ont appelé la communauté internationale à mettre fin à la « guerre contre la drogue » et à promouvoir des politiques antidrogue fermement ancrées dans les droits de l’homme.

« Les données et l’expérience accumulées par les experts de l’ONU ont montré que la « guerre contre la drogue » compromet la santé et le bien-être social et gaspille les ressources publiques tout en ne parvenant pas à éradiquer la demande de drogues illégales et le marché des drogues illégales. Pire, cette « guerre » a engendré des narco-économies aux niveaux local, national et régional dans plusieurs cas au détriment du développement national. De telles politiques ont des implications négatives considérables pour le plus large éventail de droits de l’homme, y compris le droit à la liberté personnelle, le droit de ne pas être soumis au travail forcé, aux mauvais traitements et à la torture, le droit à un procès équitable, le droit à la santé, y compris les traitements et soins palliatifs, droit à un logement convenable, à la protection contre la discrimination, droit à un environnement propre et sain, droit à la culture et aux libertés d’expression, de religion, de réunion et d’association et droit à l’égalité de traitement devant la loi. (…)

Lire la déclaration (en anglais)

 

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email