Rendre la Région européenne de l’OMS plus sûre. Évolution des politiques de lutte contre l’alcool, 2010-2019

Bien que la Région européenne de l’OMS ait enregistré une baisse globale des niveaux de consommation d’alcool, cette tendance s’explique par les avancées réalisées dans un nombre limité de pays, principalement dans la partie orientale de la Région. Hormis quelques exceptions notables, les progrès accomplis en matière de réduction de la consommation d’alcool en Europe occidentale, y compris les membres de l’Union européenne (UE), ont été insignifiants, voire nuls.

Cette dynamique est mise en évidence dans le nouveau rapport de l’OMS/Europe intitulé « Making the WHO European Region SAFER. Developments in alcohol control policies, 2010-2019 » [Rendre la Région européenne de l’OMS plus sûre. Évolution des politiques de lutte contre l’alcool, 2010-2019], qui évalue les dernières mesures prises par les États membres afin mener des interventions de lutte contre l’alcool à la fois efficaces et fondées sur des données probantes.

(…)

5 interventions prioritaires pour réduire la consommation d’alcool

Le rapport de l’OMS/Europe dresse également un bilan de la mise en œuvre, par les pays, des mesures recommandées par l’initiative mondiale SAFER. SAFER (« plus sûr » en anglais) est aussi un acronyme qui désigne les 5 domaines d’intervention prioritaires assortis des mesures politiques les plus efficaces et les plus rentables que les pays peuvent adopter pour diminuer la consommation d’alcool et ses méfaits, et accélérer les progrès vers les objectifs de développement durable :

  1. renforcer les restrictions sur la disponibilité de l’alcool ;
  2. promouvoir et appliquer les mesures de lutte contre l’alcool au volant ;
  3. faciliter l’accès au dépistage, aux brèves interventions et au traitement ;
  4. imposer des interdictions ou des restrictions globales concernant la publicité, le parrainage et la promotion de l’alcool ;
  5. augmenter les prix de l’alcool grâce aux droits d’accises et aux politiques de prix.

En savoir plus

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*