Drogues et Covid-19 : Participez à l’enquête de l’UCLouvain

L’UCLouvain lance une enquête en ligne vue d’étudier l’impact que les mesures de confinement pourraient avoir sur la consommation d’alcool et d’autres substances.

Des mesures de confinement et de restriction des contacts sociaux ont récemment été prises pour endiguer la propagation du COVID-19. Ces dispositions exceptionnelles bousculent assurément nos habitudes, nos comportements et, éventuellement, la satisfaction de certains de nos besoins. Pour faire face à ces changements et à leur possible impact sur notre bien-être psychologique, nous adoptons tous différents types de réactions qu’il est utile d’investiguer pour apporter d’éventuelles réponses de prévention/d’intervention.

Dans cette enquête, l’UCLouvain s’intéresse plus spécifiquement à l’impact que les mesures de confinement pourraient avoir sur la consommation d’alcool et d’autres substances.

La participation à l’enquête en ligne prend environ 15 min et s’adresse à toute personne de 18 ans ou plus, peu importe son niveau de consommation (même si vous ne consommez pas du tout).

Participer à l’enquête

Les données récoltées seront utilisées à des fins de recherche exclusivement. Aucune information permettant de vous identifier ne pourra être diffusée, publiée ou transmise à des tiers. De plus, les résultats éventuellement publiés le seront sous forme agrégée et non individuelle. Vos réponses aux questions, ainsi que les données permettant de vous identifier seront conservées dans deux bases de données distinctes et une correspondance entre les deux sera stockée dans un fichier séparé protégé par mot de passe. Sachez également que vous pouvez, à tout moment, choisir d’interrompre votre participation.

Cette enquête est supervisée par le Prof. Pierre Maurage et coordonnée par Arthur Pabst, Zoé Bollen, Coralie Creupelandt et Sullivan Fontesse (membres du Louvain Experimental Psychopathology Research Group, http://uclep.be), avec la collaboration du Dr. Nicolas Pinon, de Martin de Duve (directeur d’Univers Santé ASBL) et du Dr. Pierre Orban (président de la Société Scientifique de Médecine Générale).
Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email