Un an de cannabis légal : la catastrophe redoutée ne s’est pas produite (Radio-Canada)

Il y a un an, sur toutes les tribunes, on entendait une valse d’inquiétudes. À l’approche du 17 octobre 2018 – date où le Canada allait devenir le premier pays du G20 à légaliser l’usage récréatif du cannabis –, médecins, psychiatres et autres experts redoutaient les conséquences de cette nouvelle loi. On craignait entre autres qu’un plus grand nombre de jeunes consomment du cannabis, alors qu’ils sont les plus vulnérables.

On constate que, finalement, un peu comme [avec] le bogue de l’an 2000, la menace qu’on percevait ne se manifeste pas, indique le Dr Robert Perreault, médecin psychiatre à la Direction de la santé publique de Montréal.

C’est vrai que lorsqu’on regarde les données de consommation, recensées tous les trois mois par Santé Canada, on voit que le nombre de Canadiens âgés de 15 ans et plus qui ont consommé du cannabis est resté stable malgré la légalisation : on parle de 4,9 millions de personnes.

Si la catastrophe annoncée n’a pas eu lieu, c’est entre autres parce que les directions de santé publique du pays ont misé sur la prévention.

Lire la suite / Source : Un an de cannabis légal : la catastrophe redoutée ne s’est pas produite (Radio-Canada)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email