La solitude des associations face à la lutte contre les overdoses (Le Guide Social)

Le 31 août [est] la journée Mondiale de sensibilisation à l’overdose. L’occasion de mener un travail de prévention mais aussi de rappeler l’urgence sanitaire. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les différentes structures qui sensibilisent et préviennent les forts risques de la surdose et de jeter un coup de projecteur sur les moyens dont elles disposent. Des moyens limités, il faut bien le dire !

(…)

La logique prohibitive et répressive nuit fortement à l’efficacité d’une politique réelle en la matière. En effet, la répression ne permet pas d’assurer une sécurité aux toxicomanes ni de les aider à décrocher. Avec un système prohibitif il n’y a pas de dialogue possible avec les consommateurs qui ont peur de l’autorité publique et se renferment alors. Il est nécessaire de revoir la vision répressive et d’urgence qui ne peut conduire, à long terme, vers une politique efficace de lutte.

Source / Lire l’article : La solitude des associations face à la lutte contre les overdoses (Le Guide Social)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email