Salles de shoot : « Un vrai réseau va bientôt se développer à Bruxelles » (DH)

15 mars 2019 AJ 0

Un décret sera bientôt adopté par la Cocof pour légaliser les salles de consommation.

Ouvrir des salles de consommation sera bientôt légal à Bruxelles. C’est en tout cas l’objectif de la proposition de décret portée par Julien Uyttendael (PS), député bruxellois. Discutée aujourd’hui à la Cocof, la Commission communautaire française, la proposition est déjà cosignée par la majorité bruxelloise, représentée par André du Bus de Warnaffe (CDH) et Fabian Maingain (Défi).

Elle devrait être adoptée dans les prochaines semaines et entrera donc en contradiction – mais c’est le but – avec la loi antidrogue de 1921. Cette dernière considère en effet qu’un tel lieu représente une incitation, ou en tout cas une facilitation de la consommation. Pourtant, le secteur est unanime : les salles de shoot permettent en réalité de limiter les risques liés à la consommation de drogue, comme les overdoses […]

Plaidoyer pour la naloxone (Le Journal du Pharmacien)

14 mars 2019 AJ 0

En février, la Fédération bruxelloise des institutions pour toxicomanes (Fedito BXL asbl) a organisé sa journée d’étude annuelle sur le thème « Réduire les décès et limiter les infections ». L’une des questions au cœur des débats concernait la mise à disposition plus large de la naloxone, l’antidote des overdoses aux opiacés.

Bientôt une « salle de [consommation à moindre risque] » à Charleroi? (7sur7)

13 mars 2019 AJ 0

La majorité communale carolo soutient le projet.

La majorité communale PS/C+/Ecolo soutient la création d’une « salle de [consommation à moindre risque] » contrôlée dans le centre-ville de Charleroi, relate La Dernière Heure ce vendredi. Elle permettrait, selon ses défenseurs, de réduire les cas d’overdoses et de traiter les conséquences de la consommation problématique d’héroïne dans l’espace public.

Hépatites C : soutenir à Vienne les engagements pris à « Drugs in Brussels »

7 mars 2019 AJ 0

Édito mars 2019 | Il y a quelques jours à peine, la FEDITO BXL asbl organisait « Drugs in Brussels 2019 » et remettait en exergue la nécessité de réduire les overdoses et les infections liées aux drogues, en développant l’accès à la naloxone, aux outils de dépistage et au traitement. Il est désormais nécessaire d’effectuer le follow up et de mettre en pratique les engagements qui y ont été pris. Or, en ce qui concerne la FEDITO BXL, ce follow up passe notamment par Vienne et par le fait d’assister à la 62ème Commission on Narcotic Drugs. Voici pourquoi…

La FEDITO BXL rejoint le SMES-B

7 mars 2019 AJ 0

Le SMES-B (Santé Mentale & Exclusion Sociale – Belgique) est issu de la collaboration des acteurs des secteurs de la santé mentale et du social. Son objectif est de favoriser un meilleur accès aux soins et à l’aide sociale pour les personnes cumulant grande précarité et souffrance psychique. Il intervient à l’intersection des secteurs de la santé mentale et du social.

Se retrouvant dans les valeurs et les projets portés par le SMES-B, la FEDITO BXL asbl a récemment rejoint l’association comme membre de son Assemblée Générale.

En savoir plus sur le SMES-B

L’Equipe (La Pièce) engage un·e éducateur·trice A1 spécialisé(e) en santé mentale

7 mars 2019 AJ 0

logo equipe asblL’ASBL l’Equipe est un réseau de Psychiatrie sociale qui regroupe plusieurs centres de jour, centres résidentiels, centre ambulatoire, une bibliothèque et un Club pour les personnes en fragilité psychique. Elle recherche pour sa communauté thérapeutique « La Pièce » (Saint Gilles), accueillant 15 pensionnaires, un·e éducateur·trice A1 spécialisé(e) en santé mentale pour un poste de responsable de nuit et de week-end.

L’Equipe (La Pièce) engage un·e infirmier·ère

7 mars 2019 AJ 0

logo equipe asblL’ASBL l’Equipe est un réseau de Psychiatrie sociale qui regroupe plusieurs centres de jour, centres résidentiels, centre ambulatoire, une bibliothèque et un Club pour les personnes en fragilité psychique. Elle recherche pour sa communauté thérapeutique « La Pièce » (Saint Gilles), accueillant 15 pensionnaires, un·e infirmier·ère.