La cocaïne toujours plus accessible (Euronews)

L’accès croissant à la cocaïne inquiète l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Dans les centres d’accueil tout le monde connait les conséquences de cette addiction. A Bruxelles, Souleiman est tombé il y a 10 ans dans la drogue et dans le piège de la cocaïne en particulier après un accident de travail. « Elle m’a cassé, elle me casse toujours », avoue-t-il. Dans ce centre bruxellois, les toxicomanes peuvent se reposer, se nourrir mais ils ont aussi accès à du matériel de santé comme des seringues afin de réduire le risque de contamination. Le personnel de cette structure non-médicale confirme les inquiétudes soulignées par l’organisme européen. « On observe ces derniers temps que 41% de notre population a déclaré consommer exclusivement de la cocaïne ou du crack, donc c’est en augmentation depuis deux-trois ans », explique Bruno Valkeneers, directeur de la communication de l’association TRANSIT.

Selon le rapport annuel de l’Observatoire, plus de 2 millions d’Européens ont consommé l’année dernière de la cocaïne. Avec près de 17 millions de consommateurs le cannabis reste la drogue la plus utilisée en Europe. Mais les autorités s’inquiètent du développement des drogues de synthèse, 51 nouvelles substances ont ainsi été découvertes l’année dernière. Le directeur de FEDITO, la Fédération bruxelloise des institutions pour toxicomanes, souligne en particulier le danger du fentanyl. « Lorsque un drogue de rue est coupée a du fentanyl ça augmente drastiquement le risque d’overdose mortel pour le consommateur », insiste Sébastien Alexandre.

L’étude de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies insiste aussi sur la progression continue du nombre de décès par overdose. Plus de 9 000 personnes ont perdu la vie.

Source / reportage vidéo : La cocaïne toujours plus accessible (Euronews)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email