Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de [consommation à moindre risque] (La Libre)

Loin des immeubles rutilants des banques du plateau du Kirchberg et des boutiques de luxe du centre-ville, la salle de shoot de l’Abrigado, située derrière la gare de Luxembourg, offre un autre visage du Grand-Duché, le pays le plus prospère de l’Union européenne. (…)

Le directeur de l’Abrigado assure qu’une structure comme la sienne ne génère pas de nouveaux consommateurs: en matière d’usage de drogues, « la moyenne d’expérience de nos usagers lors du premier accueil dans notre salle, c’est douze ans. » (…)

« Après 13 ans, je peux vous dire que c’est peut-être la best practice pour l’Europe », affirme M. Klein. (…)

Il existe près d’une centaine de salles de shoot ou « Salles de consommation à moindre risque » en Europe. La Suisse a montré l’exemple en ouvrant la première en 1986 à Berne, et en compte 13 aujourd’hui. Allemagne, Espagne et Pays-Bas ont suivi le mouvement dans les années 90. Les Pays-Bas comptent 37 salles de shoot, un record dans l’UE. En Belgique, une première salle pourrait ouvrir bientôt à Liège – le Parlement de Wallonie en a voté le principe en avril. Le Portugal, qui a dépénalisé en 2001 l’usage de drogues, prévoit lui deux installations fixes et une unité mobile d’ici la fin de l’année. (…)

Lire l’article :Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot – La Libre

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email