Hépatite C : Pas d’élimination sans dépénalisation de l’usage de drogues!

À l’occasion du second Sommet mondial des hépatites de Sao Paulo, une large coalition d’organisations de patients, soignants, chercheurs et experts en santé publique rappelle que l’élimination des hépatites virales ne sera réalisable que par l’accès effectif des personnes usagères de drogues aux services de prévention et aux traitements. Une déclaration commune a été lue ce jeudi 2 novembre 2017 au Sommet mondial.

La FEDITO BXL asbl fait partie des signataires de la Déclaration

L’essentiel

Les épidémies d’hépatite B et C ne pourront pas être éradiquées tant que les usagers de drogue seront perçus comme des criminels. Nos organisations saluent la volonté des pays membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) d’éliminer les hépatites virales à l’horizon 2030 comme le prévoit la première Stratégie mondiale sur les hépatites adoptée en mai 2016. Cet objectif ne sera néanmoins réalisable qu’en adoptant une véritable politique de réduction des risques qui permette aux personnes usagères de drogues d’accéder aux services de santé.

Lire la déclaration : Pas d’élimination sans dépénalisation !

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email