Iriscare: on avance, malgré la crise politique francophone?

Bruxelles connaît un important transfert de compétences, notamment en ce qui concerne la santé. Un Organisme d’Intérêt Public, « IRISCARE », est en cours de construction, sur un modèle proche de celui de l’INAMI. Les échéances pour cette construction sont courtes, sachant que le tout doit être opérationnel pour le 1 janvier 2019. La difficulté est d’autant plus grande que la COCOM ne disposait jusqu’à présent pas d’administration proprement dite. Enfin, la crise politique francophone rajoute une difficulté à la construction d’un outil qui s’avérera crucial pour tous les Bruxellois, puisqu’il sera compétent jusqu’aux allocations familiales et aux maisons de repos, piliers importants de la politique social / santé. Factuellement, le gouvernement bruxellois ne tombera qu’après une motion de défiance votée à une double majorité francophone et néerlandophone: durant ce temps, les cabinets peuvent encore travailler, notamment sur la liste des membres des différents organes, liste sur laquelle planchait le cabinet Vervoort en fin juin. Quel que soit le futur politique du gouvernement bruxellois, tous les partis représentés ce 21 juin en commissions réunies Santé / Affaires Sociales s’accordaient pour souligner la nécessité de respecter les échéances… Nous saurons vite si ce sera le cas.

ARCCC – Session 2016-2017 Commissions réunies Santé / Affaires sociales 21/06/2017 (compte rendu provisoire)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email