Pourquoi la Suède ne compte que 5% de fumeurs quotidiens (lesechos.fr)

L’Union européenne a, en mai dernier, publié une étude visant à mesurer le comportement des Européens à l’égard du tabac. Il en est ressorti un classement des 28 pays de l’UE en fonction de leur pourcentage de fumeurs quotidiens. Les trois pays où l’on fume le plus sont la Bulgarie (36% de la population), la Grèce (35%) et la France (33%). En bas de tableau, on trouve les Pays-Bas, le Danemark (16% chacun) et, très loin derrière, la Suède (5%).

Pourquoi la Suède affiche-t-elle un taux aussi bas ? Parce que le pays a largement remplacé les cigarettes par un produit qui fournit aux utilisateurs nicotine et tabac sans fumée tout en étant nettement moins nocif, explique Joe Nocera, de Bloomberg . Le nom de ce produit ? Le snus (prononcez « Sneuss »). (…)

Les conséquences sur la santé sont assez incroyables : la Suède possède le plus faible taux de mortalité par cancer du poumon chez les hommes en Europe, ainsi que par maladies cardiovasculaires. En revanche, le cancer buccal est très légèrement supérieur chez les utilisateurs de snus.

Mais le snus n’est pas le bienvenu, en particulier parmi ceux prônant une disparition totale de la nicotine. En Europe, sa commercialisation a été interdite en 1992, exception faite de la Suède. Cette dernière a soumis son entrée dans l’organisation européenne en 1995 à la condition de conserver son tabac en poudre. Depuis, Stockholm n’a cessé de faire pression sur Bruxelles pour que le snus soit légalisé. Sans résultat jusqu’ici.

Source : Pourquoi la Suède ne compte que 5% de fumeurs quotidiens (lesechos.fr)

 

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*