La politique drogues en Belgique jugée inadaptée (Le Guide Social)

Un collectif [#STOP1921] souhaite faire prendre conscience de l’obsolescence de la politique de prohibition des drogues. En effet, celle-ci date de 1921 et n’a été que légèrement modifiée depuis sa création.

La loi de 1921 régit les comportements liés à l’usage de drogues de façon punitive. Depuis le début des années 60, la consommation de drogue n’a cessé d’augmenter. Avec elle s’est développé un véritable marché qui ne connait pas la crise et ce, malgré la politique répressive du royaume en matière de substances illicites. Par conséquent, le nombre de personnes incarcérées pour consommation de stupéfiants est lui aussi important : 1 détenu sur 3. La campagne #STOP1921 souhaite inverser cette logique répressive qui est un échec, au nom d’une cause qu’elle qualifie de défi de santé public. Elle est à l’initiative de la FEDITO Bruxelles, Bruxelles Laïque, et Liaison Antiprohibitionniste.

Inverser la tendance

Aujourd’hui, la prévention et la réduction des risques ne représentent que 4% du budget global attribué à la lutte contre les drogues. Avec une population carcérale souvent condamnée pour de la consommation de substances illicites, la politique engagée est clairement répressive et punitive. Or, pourquoi punir ce qui peut être soigné ? « La dépendance est devenue la seule maladie dont on puni les conséquences » constate #STOP1921. Dès lors, il convient de s’interroger sur les solutions alternatives à une logique répressive, telles que les salles de consommation à moindre risques. Il existe des avantages non négligeables en termes de santé public dans le soin, la prévention et la responsabilisation des citoyens.

Un débat ouvert

Afin de réécrire la loi de 1921 qui est plus qu’obsolète, la campagne #STOP1921 ouvre le débat à travers différents objectifs :

- Rassembler pour dire non à la criminalisation des consommateurs de drogues ;

- Concentrer et promouvoir les connaissances sur les effets positifs de la décriminalisation ;

- Mobiliser les moyens nécessaires pour obtenir la modification de la loi.

ONG, ASBL, politiques, citoyens … Chacun est invité à prendre part aux discussions engagées par la campagne. Celle-ci sera officiellement lancée durant Support. Don’t Punish, la journée internationale de mobilisation contre la criminalisation de l’usage de drogues . Elle se déroulera à Bruxelles, le 24 juin de 15h à 22h au Kiosque du Parc Royal.

Plus d’informations sur le site de #STOP1921 .

Source : La politique drogues en Belgique jugée inadaptée (Le Guide Social)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email