Double dénombrement des sans-abris et mal logés en Région de Bruxelles-Capitale – 7 novembre 2016 et 6 mars 2017

La Strada a réalisé en 2016 la  quatrième édition de son dénombrement bruxellois des personnes sans abri et mal logées. Cette édition est double, grâce à l’organisation d’un dénombrement en novembre 2016 au départ du dispositif hivernal et un autre en mars 2017 avec un dispositif hivernal à plein régime.

Ce rapport s’est étoffé car nous avons d’une part voulu décrire l’évolution des situations de vie précaires d’un nombre de personnes toujours croissant au cours des huit dernières années et d’autre part, nous avons essayé de comparer les deux moments donnés d’enregistrement, l’un avant le début de l’hiver et l’autre durant le dispositif hivernal.

Grâce au dénombrement des personnes sans abri et mal logées, nous voulons surtout mettre en lumière le nombre des personnes qui vivent dans des conditions de survie, spécialement celles qui vivent sans ou avec un abri précaire ou qui se trouvent dans un logement précaire ou inadéquat. Ainsi, nous n’avons pas mis l’accent sur les situations individuelles. Pour savoir quels sont les groupes à risque qui doivent faire face au sans-abrisme ou au mal-logement, nous faisons référence au rapport récent de l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale ‘Aperçus du non-recours aux droits sociaux et à la sous-protection sociale en Région bruxelloise’ (2017), qui fait partie du Rapport bruxellois sur l’état de la pauvreté.

Les dénombrements et ce rapport-ci sont le résultat d’une collaboration avec les services agréés et non-Rapport dénombrement -2016-2017 agréés, qui ont transmis volontairement leurs données à la Strada au sujet du nombre de personnes qui ont séjourné dans leur structure durant les nuits de comptage. Mais c’est surtout le résultat d’une collaboration avec des professionnels, des bénévoles et des experts du vécu qui ont veillé à la qualité des données en apportant leur expertise à chaque phase du dénombrement. La collaboration ne se limite pas aux travailleurs issus de l’aide aux sans-abri puisque elle englobe aussi des intervenants des secteurs de la santé mentale, du handicap, du logement, des CPAS et des communes, des transports en commun, de Bruxelles Environnement et bien d’autres acteurs. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés. Sans eux, ce rapport n’existerait pas. Il appartient dès lors aussi à tous les partenaires et aux participants concernés.

Accéder au rapport complet en PDF

Accéder à l’infographie de synthèse

En très bref

Site web de La Strada :lastrada.brussels

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email