Alcoolisme, vers la fin du dogme de l’abstinence ? (La Croix)

Une personne dépendante à l’alcool, doit-elle, pour s’en sortir, en arriver à une abstinence totale et définitive ? Ou peut-elle espérer, un jour, boire de manière « contrôlée » et sans dommage ? Ce débat traverse aujourd’hui le monde de l’alcoologie.

Et peu à peu, on voit se fissurer le dogme de l’abstinence totale, érigée comme absolu pendant si longtemps par la médecine ou les associations d’anciens buveurs. Au nom de la réduction des risques, de plus en plus de médecins préconisent désormais de proposer aux patients, qui le souhaitent, de s’engager dans une réduction de leur consommation. Sans pour autant arrêter totalement de boire si cet objectif leur paraît hors d’atteinte.

Lire la suite : Alcoolisme, vers la fin du dogme de l’abstinence ? (La Croix)

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email