Plus de 300 ONG appellent les Nations Unies à prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux centaines d’exécutions arbitraires de personnes suspectées de délits de drogue aux Philippines

LONDRES (2 août 2016) – La société civile du monde entier, y compris d’éminentes ONG de défense des droits humains, demande aux autorités chargées du contrôle des drogues aux Nations Unies de prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux exécutions arbitraires de personnes suspectées d’avoir commis des délits liés à la drogue aux Philippines. Depuis le 10 mai 2016, plus de 700 2000 personnes ont été assassinées par la police et la milice aux Philippines pour leur implication supposée dans l’usage ou le trafic de drogues. Ceci, suite la campagne du Président Duterte, récemment élu à la tête du pays, pour éradiquer la criminalité dans les six prochains mois.

En savoir plus / communiqué

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email