Sexe, drogue, clandestins : et si on légalisait ? (Les Inrocks)

Dans son nouvel ouvrage Pour en finir avec les mafias – Sexe, drogue, clandestins : et si on légalisait ?, Emmanuelle Auriol, professeure à l’Ecole d’économie de Toulouse, propose plusieurs moyens pour lutter contre le crime organisé. Opposée à la vision étatique actuelle, faisant de la prohibition la seule solution pour éradiquer ces marchés, elle estime que des politiques publiques couplant légalisation, répression et éducation auraient de meilleurs résultats – qu’ils soient économiques ou sociaux.

Dès lors que les citoyens ne peuvent avoir légalement accès à de la drogue ou aux services de prostituées, ils se tournent vers les réseaux du crime organisé, qui, eux, peuvent répondre à leur demande. Clairement, la prohibition comme seule solution est un échec : regardez le cannabis ! En France, on a la plus grosse consommation d’Europe, les arrestations se multiplient etc. Et, pourtant, cela ne supprime pas la consommation. En revanche, cela créé une économie parallèle tout en empêchant l’Etat d’agir, puisqu’il est dans une démarche d’interdiction et non pas de prévention et d’éducation.

Livre publié aux éditions Armand Colin

Source : Sexe, drogue, clandestins : et si on légalisait ? (Les Inrocks)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email