Quels soins de santé pour les personnes en séjour irrégulier ?

logo KCELe Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) s’est penché sur la question de l’accès des personnes en séjour irrégulier et appelle à une réforme de l’Aide Médicale Urgente, rejoignant un des objectifs du Plan Drogues que nous vous avions présenté il y a quelques mois.

Les personnes en séjour irrégulier, encore couramment appelées « sans-papiers », sont des personnes qui ne disposent pas d’un titre de séjour les autorisant à résider sur le territoire. La Belgique, en accord avec les traités internationaux qu’elle a ratifiés, leur accorde l’accès aux soins de santé, via une « Aide Médicale Urgente » (AMU). Toutefois, les procédures à suivre pour obtenir cette AMU sont complexes et variables ; elles occasionnent pour les CPAS un coûteux travail administratif, parfois inutilement répétitif.

Le KCE propose une réforme qui vise à simplifier et harmoniser les procédures administratives d’une part, à rationaliser l’organisation et le suivi des pratiques de soins et à monitorer les coûts d’autre part.

La Concertation Bas-Seuil et le Dispositif d’accès aux soins et d’accompagnement socio-sanitaire (DAS) ont contribué à la recherche.

Pour rappel, la mise en place d’un système de couverture sociale bruxelloise et inclusive et efficace, permettant le soin aux personnes qui ne sont pas en ordre administratif, est un des objectifs du Plan Drogues que nous vous avons présenté il y a quelque mois.

Accès à l’étude : Quels soins de santé pour les personnes en séjour irrégulier ? (KCE)

La presse en parle : L’accès aux soins de santé des sans-papiers doit être simplifié  (RTBF)

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email