Chiens drogues dans les écoles: le Comité P appelle les polices à la prudence (RTBF)

Le Comité P recommande aux zones de police locale et à la police fédérale de faire preuve de prudence lors du déploiement des chiens drogues dans les écoles. La police des polices vient de boucler une enquête relative à l’utilisation des canidés dans la détection des trafics de stupéfiants dans les établissements scolaires.

L’intervention de la Police (et de chiens policiers) dans les écoles pose, en effet, question.

Quid des dispositifs de prévention et de la concertation avec les équipes éducatives?
N’est-ce pas injustement désavouer leur pertinence et leur efficacité?

N’est-ce pas poursuivre dans une logique obsolète, notoirement coûteuse et inefficace, qui consiste à (faire) croire que les approches répressives sont une réussite en terme de prévention des usages de drogues ou bénéfiques en terme de santé publique (ou encore d’éducation, puisqu’on parle tout de même d’enfants et d’adolescents en milieu scolaire)?

Sur le fond, une fois de plus, on ne peut que déplorer le manque de cohérence des politiques drogues en Belgique et un problème de répartition des moyens.

Depuis des années, notre secteur dénonce le manque de reconnaissance et de moyens alloués structurellement aux dispositifs de prévention et de réduction des risques… – entre autres choses – .

Source : Chiens drogues dans les écoles: le Comité P appelle les polices à la prudence (RTBF)

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email