Drug Decriminalisation: Progress or Political Red Herring? (INPUD)

22 April 2021 AJ 0

INPUD is excited to present Drug Decriminalisation: Progress or Political Red Herring? This report, like his previous report on Portugal, is intended to open up the debate on decriminalisation and make clear the expectations people who use drugs have for future action on drug policy reform. Most importantly, it includes a call for full decriminalisation without sanctions as the new baseline for measuring progress on decriminalisation in the future. 

Le retour en grâce des psychédéliques pour soigner les troubles mentaux (Le Vif)

12 April 2021 AJ 0

De nouvelles recherches montrent que les substances psychédéliques sont efficaces pour lutter contre les troubles mentaux. La Psychedelic Society Belgium, fraîchement créée, plaide pour que l’utilisation de ces substances soit retirée du Code pénal belge afin de les exploiter en accompagnement thérapeutique. Rencontre avec ses membres fondateurs.

Demande d’un rapport d’information et d’évaluation de la “loi drogues” de 1921 déposée au Sénat

1 April 2021 AJ 0

Des sénateurs et sénatrices de plusieurs groupes politiques ont introduit, en février dernier, une demande d’établissement d’un rapport d’information sur l’évaluation générale des résultats effectifs de la «loi sur les drogues» du 24 février 1921 quant à l’efficience des politiques en matière de drogues et plus particulièrement en matière de cannabis.

La note explicative présentant les arguments est maintenant consultable.

Jean-Marie Dermagne : «Il faut vider les prisons»

10 March 2021 AJ 0

Les pays qui ont éradiqué la grande misère, notamment par une protection sociale large et solide, et ceux qui ont légalisé les drogues en substituant à la prison un traitement socio-médical, ont vu leurs prisons littéralement se vider.

La loi drogues a 100 ans : un anniversaire à ne pas célébrer ? (RTBF)

24 February 2021 AJ 0

La loi belge qui régit la détention et le trafic de stupéfiants a été rédigée le 24 février 1921. Une soixantaine d’associations issues de la société civile profitent de ce centenaire symbolique pour faire entendre leur voix via la campagne “Unhappy Birthday”. Ils jugent la loi répressive de 1921 contre-productive et demandent sa réévaluation au regard de la société contemporaine et des connaissances scientifiques actuelles.

Infor Drogues, Bruxelles Laïque, Médecins du monde, … Ils sont une soixantaine d’associations à remettre en question l’efficacité de la politique menée en matière de drogues depuis un siècle. Une politique basée sur la prohibition des stupéfiants, de la consommation au trafic.

Pour Bruno Valkeneers, de l’asbl Transit et porte-parole de la campagne, “il n’est pas question de ne plus lutter contre le trafic de stupéfiant. Mais il faut envisager une vraie politique de santé publique pour les usagers de drogues avec l’arrêt de la criminalisation de ceux-ci. Quelqu’un de dépendant ne consomme plus pour le plaisir mais parce que son corps en a besoin. Dans la communauté scientifique internationale, tout le monde est d’accord pour dire que le consommateur problématique est une personne malade. Qu’il convient de le soigner, non de le punir. C’est la seule maladie dont les symptômes font l’objet de poursuites pénales aujourd’hui”.

Lancement de la campagne “Unhappy birthday” pour les 100 ans de la loi sur les drogues

24 February 2021 AJ 0

Sorry, this entry is only available in French.

A l’occasion des 100 ans de la loi belge en matière de drogue ce mercredi, les collectifs #STOP1921 et SMART on Drugs lancent la campagne “Unhappy Birthday! pour demander un examen de cette loi “en décalage avec la société contemporaine“.

Ces collectifs demandent l’examen de la portée et de l’efficacité de la loi de 1921, “ce qui n’a plus été fait depuis 1998, date à laquelle un groupe de travail parlementaire a été créé“, rappellent-ils. “Ce travail (…) est inéluctable tant cette loi est en décalage avec la société contemporaine.

Plusieurs arguments en faveur d’une évolution de la loi sont mis en avant. […]

En Norvège, les personnes qui détiennent de la drogue sont aidées plutôt que punies (RTBF)

22 February 2021 AJ 0

Sorry, this entry is only available in French.

Le gouvernement norvégien a proposé vendredi de dépénaliser la possession et la consommation de petites quantités de stupéfiants, jugeant que leurs utilisateurs devaient être traités comme des malades plutôt que des délinquants.

Plusieurs décennies de répression nous ont enseigné que punir ne fonctionne pas. Au contraire, la punition peut aggraver les choses“, a déclaré lors d’une conférence de presse Guri Melby, cheffe du parti libéral au pouvoir, qui porte la réforme.

Les toxicomanes doivent recevoir de l’aide, pas une sanction“, a-t-elle ajouté.

Selon le projet du gouvernement de centre droit, la possession et la consommation de moindres quantités de stupéfiants ne donneraient plus lieu à une sanction pénale mais à une obligation de consulter des services sociaux pour une assistance, une information et un suivi sanitaires.

Cela reste interdit mais […]

L’impossible prohibition des drogues (Bruxelles Laïque Echos)

26 January 2021 AJ 0

Le 24 février 2021, la “loi concernant le trafic des substances vénéneuses, soporifiques, stupéfiantes, psychotropes, désinfectantes ou antiseptiques” fêtera son centième anniversaire. A vrai dire, plutôt que de souffler cent bougies dans l’allégresse, ce sera l’heure de faire le bilan, de tirer des leçons de la prohibition de certaines drogues et – pourquoi pas ? – d’envisager les obsèques de la jubilaire.