Les sites d’injection supervisée : des économies pour le système de santé (Cran)

3 December 2015 AJ 0

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’Hôpital St. Michael’s de Toronto, s’est penchée sur les économies potentielles pour le système de santé d’implanter des sites d’injection supervisée. C’est principalement en réduisant les taux d’infection au VIH et à l’hépatite C que de telles initiatives permettent de réduire les coûts des soins de santé.Les chercheurs estiment qu’un seul site d’injection supervisée à Toronto, pour une période de 20 ans, générerait des économies de 9,6 millions$, une fois soustraites les dépenses d’un tel programme.

Source : Les sites d’injection supervisée : des économies pour le système de santé (Cran)

Salles de consommations à moindre risque : actes du colloque du 28 avril 2015

24 November 2015 AJ 0

Sorry, this entry is only available in French.

Journée SCMR 28/04/2015La 3ème rencontre sur les salles de consommation à moindre risque s’est tenue à Bruxelles le 28 avril 2015.

Cette journée d’étude a été l’occasion de mettre en perspective différents regards sur la réalité de la consommation de drogues et sur les réponses que la société peut apporter. Des questions autour de la santé publique, de la prévention, de la réduction des risques, de la gestion de l’espace public, mais également du cadre légal et du rôle des différents acteurs concernés : secteur associatif social-santé, Police, Ville, Région,…

Les actes de la journées, textes et présentation des intervenants, sont dès à présent disponibles en […]

Salles de consommation à moindre risque et diacétylmorphine : une histoire de symptômes

7 October 2015 AJ 0

Sorry, this entry is only available in French.

logo feditobxl fbÉdito octobre 2015 | Les salles de consommation à moindre risque et les traitements assistés à la diacétylmorphine reviennent dans le débat, en ce début d’automne : ce sont ces jours-ci que la Commission Santé Publique de la Chambre des Représentants étudie les avis écrits récoltés auprès d’experts. Au-delà d’être au centre de débats politiques, salles de consommation et diacétylmorphine sont symptomatiques de  l’état de la santé publique et des conséquences de réorganisations sectorielles.

Liège: Ecolo veut relancer le projet de délivrance contrôlée de drogue

30 September 2015 AJ 0

Reverra-t-on un jour chez nous la création de salles de consommation de drogue encadrée par des professionnels? Un peu à l’image de TADAM, l’expérience de délivrance contrôlée d’héroïne brutalement interrompue à Liège. Deux propositions de loi ont été déposées il y a près d’un an déjà. (…) Muriel Gerkens, la présidente Écolo de la commission santé à la Chambre [suggère] de rendre un avis positif sur ces propositions. Et pour cela, la députée Écolo se base sur de nombreuses études et enquêtes internationales.L’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, le Danemark, les Pays-Bas, le Canada, l’Australie…: tous disposent déjà de ce type de salle (…).

Source : RTBF

Rencontre des coordinateurs nationaux “drogues” de l’UE à Luxembourg

30 September 2015 AJ 0

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne, les 28 coordinateurs nationaux “drogues” des États membres se sont réunis pendant deux jours au Luxembourg. (…) Placé sous le thème “La prévention de l’usage de drogues: un concept global autour d’objectifs convergents”, ce forum se veut un plaidoyer en faveur de la diversification des efforts face au phénomène de l’usage de drogues qui pose continuellement de nouveaux défis. (…) Dans le cadre de leur rencontre, les coordinateurs “drogues” des 28 États membres ont eu l’occasion de visiter le Centre Abrigado (structure combinée de jour et de nuit avec salle de consommation pour usagers de substances illicites du Comité national de défense sociale CNDS). En effet, la “Fixerstuff” peut servir de modèle pour l’implémentation de structures similaires dans d’autres États-membres.

Lire le communiqué par le ministère de la Santé […]

Les salles de consommation à moindres risques (Bruxelles Santé)

23 September 2015 AJ 0

Les SCMR (salles de consommation à moindres risques) sont expérimentées dans de nombreuses villes sur la planète. Les évaluations montrent qu’elles atteignent le public cible visé et remplissent leur double objectif de diminuer notablement la consommation de drogues dans l’espace public et d’améliorer la prise en charge sanitaire et sociale des usagers. A quand une expérimentation dans notre pays ? Bruxelles Santé fait le point sur la question dans son édition n°79, de septembre 2015.

Lire en ligne : Les salles de consommation à moindres risques (Bruxelles Santé)

Loi de santé : les sénateurs valident les articles RDR (Fédération Addiction)

18 September 2015 AJ 0

FRANCE – Le sénat valide les articles de loi portant sur la réduction des risques dont l’expérimentation des salles de consommation à moindre risque, la généralisation des TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) ou encore des mesures de RdR en milieu carcéral.

La Fédération Addiction se réjouit qu’enfin les avancées sur la RDR qu’elle porte avec ses partenaires depuis de nombreuses années soient adoptées.

Source : Loi de santé : les sénateurs valident les articles RDR (Fédération Addiction)

Sur le même sujet : Incroyable mais pourtant vrai : des salles de shoot vont pouvoir être expérimentées en France (Jean-Yves Nau)

Campagne “Room for change” en faveur des salles de consommation à moindre risque

12 September 2015 AJ 1

Room for change logoLa Global Platform for Drug Consumption Rooms (GPDCR), créée en 2013 à l’initiative de salledeconsommation.fr en France, a pour objectif d’échanger de l’information, de partager des expériences et des études et évaluations scientifiques sur la question des salles de consommation à moindre risque. C’est un outil de partenariat entre les villes, les associations, les institutions, la police et les citoyens sur ce dispositif et les questions qu’il suscite.

La plate-forme a récemment lancer la campagne internationale « Room for change » .

Salle de Consommation : les Pays-Bas consolident, la France avance et la Belgique… bloque ?

7 May 2015 feditobxl 0

Après un accueil très réservé à la proposition de loi, introduite par Willy Demeyer, visant à créer un cadre légal pour permettre la mise en route de salles de consommation à moindre risque et permettre de dispenser des traitements de substitution à la diacétylmorphine (TADAM), la majorité parlementaire a demandé que la Commission Santé de la Chambre rende un avis avant de se prononcer sur cette proposition de loi.

Une trentaine d’acteurs du secteur de la toxicomanie, dont la FEDITO BXL, a publié une carte blanche dans la Libre Belgique le 25 avril 2015, appelant le gouvernement fédéral à dépasser ses craintes et préjugés et de mettre en place une politique basée sur les résultats scientifiques, dans un ensemble cohérents de mesures.