Coupons l’herbe sous le pied du trafic en légalisant et en organisant la distribution contrôlée de stupéfiants (La Libre)

Sorry, this entry is only available in French.

Stéphane Roberti, bourgmestre de Forest (Ecolo) signe une carte blanche, publiée dans La Libre du 27 octobre 2020, dans laquelle il défend la création d’un marché légal et contrôlé de stupéfiants.Extrait :

“Outre l’importance de poursuivre et d’amplifier les politiques en cours, une des choses qui ressortent de manière évidente est la nécessité de couper l’herbe sous le pied du trafic en légalisant et en organisant la distribution contrôlée de stupéfiants. Au-delà de la posture libertaire dont je ne suis pas le représentant, c’est la voie de la raison, et de la protection de la jeunesse en particulier, qui nous indique ce chemin. Le fait que les productions, les canaux de distribution et la consommation échappent à tout cadre légal surexpose les jeunes, fait la puissance de réseaux mafieux, démultiplie la criminalité et remplit les prisons et les IPPJ. D’une part, la légalisation permet de contrôler la nocivité des produits, d’éviter les embrigadements, les ruptures familiales et les conflits violents de territoire. D’autre part, le développement d’une filière de distribution facilite le travail de santé publique en matière de prévention et de réduction des risques pour accompagner les personnes dépendantes.”

Lire la carte blanche / source : Coupons l’herbe sous le pied du trafic en légalisant et en organisant la distribution contrôlée de stupéfiants (La Libre, 27/10/2020)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email