Carte blanche de Modus Vivendi : La crise sanitaire actuelle exacerbe les inégalités économiques et sociales de la société.

Sorry, this entry is only available in French.

Alors que l’on commence à envisager un assouplissement des règles dans le confinement, il est des populations pour qui cela ne va pas soulager l’insécurité qui repose sur leurs épaules. Les personnes précaires, vivant à la rue, usagères de drogues sont une constante dans l’oubli des politiques qui ont été mises en place ces dernières semaines.

Déjà souvent exclues des systèmes de soin, marginalisées par la société, comment peut-on ne pas avoir envisagé qu’elles seraient d’autant plus exposées à la crise en cours ? Bien que le constat sur les défaillances du système de santé publique soit global et ses raisons multiples (privatisation et libéralisation du système de soin, sous dotation de l’hôpital public, sous-investissement de l’approche préventive, marchandisation de la santé, etc.), nous ne pouvons qu’avoir un goût amer quant à l’incapacité des politiques publiques d’inclure ces populations dans leur stratégie de santé.

Lire la suite sur le site de Modus Vivendi

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email